1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Des chercheurs pourraient faire revivre le mammouth laineux
2 min de lecture

Des chercheurs pourraient faire revivre le mammouth laineux

Grâce aux gênes des éléphants d'Asie, une équipe d'Harvard pourrait redonner vie au mammouth laineux, disparu il y a plus de 4.000 ans.

Selon les estimations des scientifiques, les mammouths laineux auraient disparu il y a environ 10.000 ans.
Selon les estimations des scientifiques, les mammouths laineux auraient disparu il y a environ 10.000 ans.
Crédit : Wikimedia Commons
Laure-Hélène de Vriendt
Laure-Hélène de Vriendt

Les mammouths pourraient bientôt sortir des musées. Une équipe de chercheurs de l'université de Harvard, aux États-Unis, serait sur le point de faire revivre l'animal préhistorique, comme l'explique Le Parisien. Disparu il y a plus de 4.000 ans, le mammouth laineux pourrait revenir à la vie grâce à un embryon artificiel et la modification de gênes d'éléphant.

George Church, qui mène l'étude, affirme avoir redonné vie à 44 gènes de mammouth, grâce à une technologie génétique se basant sur l'éléphant d'Asie. Ce pachyderme est le plus proche du mammouth laineux et le scientifique aurait réussi à extraire et remplacer certaines partie de son génome par des morceaux d'ADN de mammouths laineux, conservés intacts dans la glace en Sibérie.

Cet animal ne serait donc pas un mammouth à proprement parler, mais plutôt un animal hybride, précise Le Parisien. Cette nouvelle espèce mi-éléphant, mi-mammouth laineux aurait de petites oreilles, de longs poils et un système sanguin adapté au froid. 

Un utérus artificiel

Pour donner vie cette nouvelle espèce, l'équipe de chercheurs fait face à un défi de taille : créer un utérus artificiel. L'éléphant d'Asie étant une espèce protégée, les scientifiques ne peuvent pas utiliser une femelle de l'espèce comme mère porteuse. Les scientifiques seraient actuellement en train de tester un utérus artificiel avec des embryons de souris. 

À écouter aussi

Si elle n'est encore qu'une hypothèse, cette renaissance d'une espèce pourrait poser des problèmes éthiques, précise Alexandre Robert, chercheur-enseignant au laboratoire CESCO (Centre d'Ecologie et des Sciences de la Conservation) au Muséum National d'Histoire Naturelle de Paris. "Ces expérimentations présentent des risques, en termes de souffrance animale notamment. Ces animaux hybrides ne seront pas forcément capables de s'adapter à leur nouvel environnement", explique-t-il au Parisien

Les éléphants d'Asie menacés par le braconnage pour leur peau
Les éléphants d'Asie menacés par le braconnage pour leur peau
Crédit : John MACDOUGALL / AFP

En février 2017, il s'inquiétait déjà de cette expérience auprès d'Atlantico : "Personne ne sait quel rôle écologique ils pourront jouer dans leur nouvel environnement, comment ils influenceront les autres espèces, si ils provoqueront des extinctions en chaîne (...) Si ils entreront en conflit avec les sociétés humaines locales", expliquait-il alors. Que les plus sceptiques se rassurent, l'expérience n'en est qu'à ses balbutiements.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/