1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. "X-Men : Days of the Future Past" : 5 bonnes raisons d'aller le voir
3 min de lecture

"X-Men : Days of the Future Past" : 5 bonnes raisons d'aller le voir

VIDÉOS - Le septième opus de la série "X-Men" est sorti ce mercredi 21 mai dans les salles françaises. Et il vaut le détour.

Dans "X-Men Days of Future Past", Wolverine est envoyé dans le passé pour sauver les mutants.
Dans "X-Men Days of Future Past", Wolverine est envoyé dans le passé pour sauver les mutants.
Marion Dautry
Marion Dautry

Loin d'être à bout de souffle, la série X-Men prouve avec son septième volet, X-Men : Days of Future Past, qu'elle a encore quelques belles heures de divertissement à offrir.

Dans ce nouvel épisode, Wolverine, toujours interprété par Hugh Jackman, est envoyé dans le passé pour tenter de sauver le futur, contrôlé par des machines. Les aînés des mutants, dont notre Omar Sy national, croisent les plus jeunes dans un combat de la dernière chance.

1 - Le retour de Bryan Singer

Le réalisateur des deux premiers films de la série X-Men avait cédé sa place à Brett Ratner pour X-Men : L'Affrontement final, qui avait reçu un accueil très mitigé. Bryan Singer, qui a connu ses propres échecs avec Superman Returns et Jack chasseur de géants, a supervisé en 2011 X-Men : Le Commencement de Matthew Vaughn.

Avec X-Men : Days of Future Past, Bryan Singer prouve qu'il est toujours autant à l'aise avec les films de comics et l'univers Marvel.

2 - Une touche "années 70" réussie

À lire aussi

Mélangeant moments intenses et humour presque potache, Bryan Singer a imprimé sur ce film une touche rétro qui colle parfaitement à un voyage dans le temps. Les fans de la série se sont un temps inquiétés d'un X-Men rétro pas sérieux, mais le réalisateur évite surtout l'écueil de tomber dans le film type "série B". 

Le rétro de X-Men : Days of Future Past est ainsi contrebalancé pas les scènes d'action et la noirceur de certains passages.

3 - Les mystères de l'histoire contemporaine américaine revisités

Comme son prequel X-Men : Le Commencement, le film - ainsi qu'un site dédié - joue avec l'histoire récente, de 1962 à... 2018

De la crise des missiles de Cuba à la guerre du Vietnam en passant par l'assassinat de John F. Kennedy, vingt-cinq grands moments de l'histoire américaine et mondiale ont été revisités.

Un autre site, baptisé La Balle Courbée, relaie une nouvelle thèse sur l'assassinat du président américain. Selon un faux documentaire diffusé sur le site, Magneto, personnage emblématique de la saga, aurait été impliqué dans un complot mutant visant John F.Kennedy, assassiné à Dallas (Texas) le 22 novembre 1963.

4. Peter Dinklage et les trois (intenses) minutes d'Omar Sy

Salué pour son rôle de Tyrion Lannister dans Game of Thrones, l'acteur Peter Dinklage offre dans X-Men : Days of Future Past une performance de méchant comme on les aime. Il y incarne le scientifique moustachu Bolivar Trask, inventeur des sentinelles destinées à détruire tous les mutants.

La deuxième personnalité préférée des Français, l'acteur et humoriste Omar Sy, offre lui aussi une courte mais belle performance. Très médiatisé, son rôle de Lucas Bishop, mutant chargé d'aider Wolverine à retourner dans le passé, tient en trois minutes et autant de répliques pleines d'intensité.

5. La scène de nu de Hugh Jackman

Pour la première fois en sept X-Men, Hugh Jackman apparaît entièrement nu dans l'une des scènes du film. 

L'acteur, qui pensait raccrocher ses griffes après la sortie du huitième volet de X-Men et du deuxième opus sur Wolverine, aurait finalement décidé de ne pas passer la main après avoir visionné X-Men : Days of Future Past, selon des propos rapportés par le site IGN.

Le prochain volet de la saga est déjà prévu pour 2016.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/