1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. "Triangle of Sadness" : 4 informations à savoir sur la Palme d'or du Festival de Cannes
3 min de lecture

"Triangle of Sadness" : 4 informations à savoir sur la Palme d'or du Festival de Cannes

ÉCLAIRAGE - Palme d'Or du Festival de Cannes, la satire réalisée par Ruben Östlund est sans conteste le film le plus divertissant de la compétition. Voici tout ce que vous devez savoir.

Ruben Östlund explose de joie à l'annonce de sa victoire, samedi 28 mai 2022, à Cannes.
Ruben Östlund explose de joie à l'annonce de sa victoire, samedi 28 mai 2022, à Cannes.
Crédit : Valery HACHE / AFP
AFP & Sandra Cazenave

Cinq ans après The Square, le Suédois Ruben Östlund a raflé, samedi 28 mai, une deuxième Palme d'or au 75e Festival de Cannes avec Triangle of Sadness (Sans filtre), sans conteste le film le plus divertissant de la compétition. "Tout le jury a été extrêmement choqué par ce film", a même confié Vincent Lindon, le président du jury.

Voici quatre informations que vous devez connaître sur ce long-métrage de 2h30 qui ne laisse personne indifférent.

1. Un scénario qui joue sur les antinomies

Le scénario de Sans filtre est centré sur Yaya et Carl, un couple de mannequins et influenceurs en vacances sur une croisière de luxe. Ils vont rencontrer d'autres personnages caricaturaux, dont de vieilles rombières botoxées, un milliardaire russe qui a fait fortune dans les engrais et ses deux maîtresses, un capitaine en roue libre avec un penchant alcoolique... Le voyage tourne à la catastrophe en raison d'une tempête. 

Le film décortique les ressorts de classes de fond en comble : les riches contre les pauvres, mais aussi les hommes contre les femmes, et les Blancs contre les Noirs. "Il propose un regard qu’on pourrait qualifier de misanthrope, ou du moins de totalement désabusé, sur ce qu’on appellera les privilégiés", résume Le Temps.

2. Invitation à la réflexion

À lire aussi

Ruben Östlund aime mettre ses spectateurs mal à l'aise en faisant durant les plans, les regards, les silences. Dans Snow Therapy, il met en scène une famille qui passe ses vacances dans les Alpes françaises. Tout se passe pour le mieux jusqu'à ce qu'une avalanche arrive droit sur le restaurant. La mère de famille, Ebba, fait tout pour protéger ses enfants tandis que le père, Thomas, prend la fuite pour tenter de sauver sa vie. Le comportement de Thomas amène Ebba à s'interroger sur son mari et met chaque spectateur devant ses propres angoisses et sa propre lâcheté.

Avec son nouveau film, le réalisateur veut toujours "faire réfléchir avec provocation", cette fois sur le capitalisme et ses excès. Élevé par une mère communiste, se définissant lui-même comme "socialiste", le Suédois n'a pas cédé à la facilité de "décrire les riches comme méchants" mais plutôt à "comprendre leurs comportements", dit-il. 

Une scène de vomissement généralisé lors d'un dîner devrait également dérouter le spectateur. 

3. Un yacht mythique

Un tiers du film récompensé se déroule sur un yacht clinquant. Et le pont du navire n'est pas un décor de cinéma, explique Le Huffington Post

Ancienne frégate de la marine canadienne, utilisée pendant la Seconde Guerre mondiale, il a été racheté en 1954 par le milliardaire grec Aristote Onassis. Ce dernier a investi plus de 4 millions de dollars pour le transformer en yacht luxueux et high tech de 99 mètres de long.

"Nous avons tourné les extérieurs sur le Christina O, l’ancien yacht des Onassis", a révèle le cinéaste dans les notes de production. "Ce yacht est un symbole très fort de l’élite des années 60 et 70 et de la ribambelle d’hommes célèbres et puissants comme Churchill qui ont passé beaucoup de temps à son bord." Le navire a également abrité le mariage du prince Rainier III de Monaco et de Grace Kelly en 1956.

4. Un casting anglophone

Le casting du long-métrage, son premier en langue anglaise, est anglophone. Ruben Östlund a mélangé nouveaux venus (la mannequin sud-africaine Charlbi Dean, notamment) et acteurs confirmés, comme l'Américain Woody Harrelson.

Dans The Square, il avait misé un casting tout aussi éclectique avec des stars américaines comme Élisabeth Moss ("La servante écarlate") et Dominic West, mais aussi les Danois Claes Kasper Bang et Christopher Læssø.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/