1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. "The Amazing Spider-Man 2" : sortez vos mouchoirs
2 min de lecture

"The Amazing Spider-Man 2" : sortez vos mouchoirs

Dans "The Amazing Spider-Man 2", le réalisateur Marc Webb décrit avec sincérité l'histoire d'amour entre Peter Parker et Gwen Stacy au point de rendre le blockbuster touchant.

"The Amazing Spider Man 2" avec Andrew Garfield et Emma Stone sera en salle le 30 avril.
"The Amazing Spider Man 2" avec Andrew Garfield et Emma Stone sera en salle le 30 avril.
Mathilde Cesbron
Mathilde Cesbron

Contrairement aux autres films de super-héros bourrés de testostérone comme Iron Man, Hulk ou Thor, Spider-Man se démarque en jouant la carte de la sensibilité.

Marc Webb, le maître de la comédie romantique (500 jours ensemble), avait déjà amorcé cet aspect dans The Amazing Spider-Man en 2012 et le réaffirme dans le second volet en incluant une bonne dose d'émotion. 

Une histoire d'amour plus vraie que nature

Dans The Amazing Spider-Man 2, l'histoire d'amour entre Peter Parker (alias l'homme-araignée joué par Andrew Garfield) et Gwen Stacy (la petite-amie de Peter Parker depuis le premier volet, incarnée par Emma Stone) bat de l'aile. 

Le héros est hanté par la promesse faite au père de la jeune femme, le policier Stacy décédé à la fin du premier volet. Il lui avait fait le serment de ne plus s'approcher de Gwen à cause de ses activités de super-héros, trop risquées. Spider-Man hésite entre s'éloigner de celle qu'il aime ou rester auprès d'elle, quitte à la mettre en danger. 

À lire aussi

Perdu, Peter Parker fait part de ses doutes à Gwen Stacy dans une petite rue new-yorkaise, à la sortie d'un restaurant chinois, le soir de leur remise des diplômes.

Emma Stone et Andrew Garfield jouent une scène de dispute plus vraie que nature dans "The Amazing Spider-Man 2".
Emma Stone et Andrew Garfield jouent une scène de dispute plus vraie que nature dans "The Amazing Spider-Man 2".
Crédit :

Une scène de dispute plus vraie que nature éclate entre les deux ex-lycéens. C'est là tout le talent de Marc Webb : avoir su introduire une dose de sensibilité et des éléments de comédie romantique dans un film de super-héros. 

L'histoire entre Spider-Man et Gwen Stacy est pleine de sincérité. Peter Parker et Gwen Stacy doutent, se séparent, se disputent, se réconcilient comme tout couple traversant des difficultés.

L'alchimie et la complicité entre les deux acteurs (Andrew Garfield et Emma Stone sont en couple hors plateau) est pour beaucoup dans cette réussite. 

Marc Webb joue la fibre familiale

Les origines de Spider-Man sont au cœur du film. Peter Parker cherche à connaître le sort subi par ses parents, mystérieusement disparus lorsqu'il était encore enfant. Il tente de découvrir qui était son père et en quoi consistaient exactement ses activités de chercheur.

La quête de son identité peine beaucoup sa tante May qui a élevé le super-héros depuis son plus jeune âge. Marc Webb inclut dans son film une scène réussie et touchante entre le jeune homme et sa tante.

Tante May a élevé Peter Parker depuis son plus jeune âge.
Tante May a élevé Peter Parker depuis son plus jeune âge.
Crédit :

Idem lorsque Peter Parker découvre une vieille vidéo de son père. On ne peut s'empêcher d'avoir la larme à l’œil. 

Une scène finale larmoyante

Le pic d'émotion arrive à la toute fin du film. Peter Parker, seul dans sa chambre, écoute pour la première fois le discours enregistré par Gwen Stacy lors la remise des diplômes.

Le super-héros avait raté une partie de la cérémonie quelques semaines plus tôt, trop occupé à traquer des vilains. 

Peter Parker, seul dans sa chambre, écoute le discours de Gwen Stacy lors de la remise des diplômes. Un grand moment d'émotion.
Peter Parker, seul dans sa chambre, écoute le discours de Gwen Stacy lors de la remise des diplômes. Un grand moment d'émotion.
Crédit :

Les paroles pleines d'espoir de sa petite amie envahissent la pièce et prennent une saveur particulière alors que Peter Parker est confronté à la plus grande souffrance de sa vie.

Dans le public, certains spectateurs glissent furtivement une main sous leurs lunettes 3D pour essuyer quelques larmes avant que les lumières de la salle ne se rallument. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/