3 min de lecture Pokémon Go

"Pokémon Go" : comment remplacer Pokevision et les autres sites de radars fermés ?

Les sites de "tracking", qui géolocalisaient en direct les créatures virtuelles, ont été fermés par le développeur Niantic. Mais pas de panique, d'autres alternatives existent.

Pokemon Go 2
Pokemon Go 2
Liselotte Mas

Le développeur Niantic, créateur du jeu en réalité augmentée Pokémon Go, a fermé plusieurs sites qui permettaient de "tricher". Les sites Pokévision, Pokélive et leurs consorts affichaient en temps réel toutes les créatures virtuelles sur une carte, ainsi que leur temps d'apparition.

Les joueurs pouvaient ainsi anticiper leurs déplacements pour ne pas errer indéfiniment à la recherche de Pïkachu, Carapuce et leurs amis. Mais le développeur souhaite préserver l'esprit original de son oeuvre : faire découvrir la ville aux dresseurs et les inciter à déambuler dans les rues. Il a donc fermé ces sites de "triche" lors d'une nouvelle mise à jour. Dans la foulée, il a supprimé le système des "trois pas" qui indiquaient, très approximativement, la distance en le joueur et les Pokémon les plus proches.

Sur leur compte Twitter, les créateurs du site de "tracking" Pokévision, l'un des plus populaires, ont dit respecter la décision de Niantic et de Nintendo, co-créateur du jeu. 

Les mises a jour continuent de faire évoluer un jeu devenu phénomène de société depuis sa sortie en France le 24 juillet. Les serveurs du développeur Niantic ont d'ailleurs du mal à suivre le rythme des dizaines de milliers de connexions simultanées. Niantic et Nintendo, co-créateurs de Pokémon Go, se sont dit surpris du succès qu'ils ont rencontré et tentent de résoudre les nombreux "bugs" que subissent les joueurs. 

Comment les remplacer ?

À lire aussi
Pikachu (illustration) jeux vidéo
Pokémon : un nouveau jeu disponible sur mobile ce jeudi

Privés d'indications sur l'emplacement exact des Pokémon, les joueurs désespèrent et pestent contre le jeu qui les laisse "aveugles". De quoi, selon certains fans, démotiver la majorité des utilisateurs qui devront redoubler d'efforts pour progresser. 

Mais la fermeture des sites de tracking tels que Pokévision semble venir, au delà de l'aspect "radar", du fait que les informations étaient puisées directement dans les serveurs de Niantic, une infraction aux règles d'utilisation. D'autres cartes existent et n'ont pas été fermées : celles alimentées directement par les joueurs, dans une logique participative. 

pokecrew
pokecrew

Le site Pokecrew permet de connaître l'emplacement approximatif des Pokémon grâce aux informations relayées par les autres joueurs. Basée sur la bonne volonté des dresseurs, elle est bien moins complète que les radars désormais fermés. Il est néanmoins possible de filtrer la carte pour chaque Pokémon, du plus commun Roucoul au plus rare Mewtoo. 

pokeweb
pokeweb

Autre alternative plus complète mais qui semble moins fiable selon certains utilisateurs : le site PokéwebGo qui fonctionne selon le même principe participatif. Les internautes peuvent signaler la présence d'un Pokémon en indiquant l'heure et les coordonnées géographiques précises et ces informations sont ensuite confirmées ou infirmées par les autres joueurs. Il est également possible de filtrer la recherche par type de Pokémon. La carte répertorie également les arènes, les PokéStops et les lieux de rencontre entre joueurs. Ces endroits permettent aux dresseurs de faire s'affronter leurs créatures pour gagner des points ou de récolter des bonus pour les faire évoluer ou les attraper plus facilement. 

D'autres outils se développent, par exemple une boussole à Pokémon disponible sur Google Play ou une autre formule de carte interactive, PoGoMap, mais inaccessible au moment d'écrire ces lignes. 

Enfin, une autre carte, PokePilot, doit bientôt être lancée, elle promet d'économiser la batterie des smartphones mais surtout de puiser ses informations directement du téléphone, sans accéder aux serveurs des développeurs ou recourir aux informations générées par les utilisateurs.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pokémon Go Jeux vidéo Consommation
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants