1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. Piratage de Sony Pictures : "Un conflit n'est pas envisageable pour les Nord-coréens", dit Pascal Boniface
1 min de lecture

Piratage de Sony Pictures : "Un conflit n'est pas envisageable pour les Nord-coréens", dit Pascal Boniface

REPLAY - Les joutes verbales s’intensifient entre les États-Unis et la Corée du Nord, après la diffusion du film polémique "The Interview". Selon Pascal Boniface, le dirigeant nord-coréen entre dans un jeu de rôle.

"The Interview" a provoqué une crise diplomatique entre les États-Unis et la Corée du Nord
"The Interview" a provoqué une crise diplomatique entre les États-Unis et la Corée du Nord
Crédit : Marcus Ingram / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Piratage de Sony Pictures : "Un conflit n'est pas envisageable pour les Nord-coréens", dit Pascal Boniface
01:27
La rédaction de RTL & Marie-Pierre Haddad

Rien ne va plus entre la Corée du Nord et les États-Unis. Pyongyang accuse les Américains de méthodes de gangsters et traite Barack Obama de "singe", après la diffusion du film distribué par Sony. Une parodie sur l'assassinat fictif du dirigeant nord-coréen Kim Jung Un, The Interview, a mis le feu aux poudres.

"L'arrogance et le despotisme des États-Unis entraîneront inéluctablement des coups mortels" affirme la Corée du Nord, dont le réseau internet s'est coupé dans la foulée. Faut-il voir ces propos comme une vraie menace ?

Un jeu de rôle

Pour Pascal Boniface, le directeur de l'Institut de relations internationales et stratégiques, cela s'apparente plutôt à du bluff. "Les dirigeants nord-coréens ont toujours insulté, et de façon excessive grossière et brutale, le président des États-Unis. On est dans un jeu de rôle et le but est de montrer à sa population que l'on a peur de rien et que l'on joue d'égal à égal", explique-t-il.

La Corée du Nord ne pourra pas résister plus de 24 heures en cas de conflit avec les États-Unis

Pascal Boniface, directeur de l'Institut de relations internationales et stratégiques

Dans ces affrontements verbaux, la nouveauté réside dans la dimension "raciste des propos de Kim Jong Un. La réaction américaine sera plus politique", note le directeur de l'Institut de relations internationales et stratégiques.

Cependant, il assure qu'il n'y aura pas de passage à l'acte militaire d'un côté ou de l'autre. "Un conflit n'est pas envisageable pour les Nord-coréens, car ils savent qu'ils ne pourront pas résister plus de 24 heures. Sauf que pendant ce temps, ils pourraient faire des dégâts considérables sur les alliés américains de la région, le Japon et la Corée du Sud.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/