1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. "Peter et Elliott le dragon" : une belle aventure pour les enfants
3 min de lecture

"Peter et Elliott le dragon" : une belle aventure pour les enfants

NOUS L'AVONS VU - Le remake du dessin animé phare de "Peter et Elliott le dragon" est une réussite pour le jeune public, peut-être un peu plus décevant pour les parents.

Capucine Trollion
Capucine Trollion

Après Le Livre de la Jungle, Disney continue de réadapter ses grands classiques. Le 17 août, c'est au tour d'une amitié hors du commun avec Peter et Elliott le dragon. Au départ sortie en 1977, l'histoire de Disney mélange dessin animé et prises de vue réelles. Avec cette technologie de pointe, l'animal fantastique renaît, pour le plaisir des yeux. Si le synopsis est différent du dessin animé, il plaira par sa simplicité aux enfants, mais pourra décevoir les parents.
La base de Peter et Elliott au cinéma est la même qu'en 1977 : un orphelin ami avec un dragon. Mais le réalisateur David Lowery a changé (un peu) la suite. Plus question de Docteur Terminus, du gardien de phare ou de la famille adoptive de Peter. Notre petit garçon de 2016 survit dans la forêt, à la suite de l'accident mortel de ses parents. Il survit grâce à Elliott, loin du reste de la civilisation. Un "Mowgli de la forêt", oserait-on dire, qui va renouer avec le monde via la garde-forestière Grace (Bryce Dallas Howard) et sa famille (dont le grand-père est joué par Robert Redford). Action, émotion, et effets spéciaux : la recette Disney d'un film familial réussi. 

Un scénario sans risques

Peter entourée de sa famille adoptive
Peter entourée de sa famille adoptive
Crédit : The Walt Disney Company France

Avec les bandes-annonces, on avait compris que l'histoire proposée serait différente de l'originale. Une manière pour Disney de séduire de nouveaux fans, sans oublier les éléments essentiels du dessin animé qui ont plu aux parents. Un long-métrage pour replonger en enfance et créer un lien entre les générations. L'histoire est assez simple et met un peu de temps à démarrer (même si la première apparition d'Elliott est convaincante). On sent venir assez vite que Grace représente la figure maternelle de Peter et qu'elle va l'adopter dans sa famille. 


Cependant, le jeune public ne devrait pas se perdre : le fil de l'histoire se déroule tranquillement, avec son lot d'embûches : Gavin ( Karl Urban qu'on verra dans Star Trek : Sans limites) veut capturer Elliott, entraînant une course-poursuite dangereuse avec le dragon cracheur de feu... On sait que la fin sera heureuse, mais on apprécie les performances des acteurs (surtout du jeune Oakes Fegley alias Peter) et la bande originale qui nous plonge dans cet univers. 

Des effets spéciaux réussis

Elliott en version 2016
Elliott en version 2016
Crédit : The Walt Disney Company France

C'est sur le point technique que Peter et Elliott est attendu. Et il n'a pas déçu. Entre les acrobaties dans les airs de Peter avec Elliott (bien loin de Khaleesi et Drogo de Game of Thrones), la forme "peluche vivante" du dragon et la scène finale, on en prend plein les yeux. La magie Disney du numérique opère et propulse les spectateurs dans un film qui reste divertissant, pour tout public, avec une bonne dose d'émotion.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/