1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. "Paris-Willouby", "Le Convoi" et "The Danish Girl" parmi les sorties cinéma de la semaine
3 min de lecture

"Paris-Willouby", "Le Convoi" et "The Danish Girl" parmi les sorties cinéma de la semaine

REPLAY - À voir au cinéma à partir de ce mercredi, la comédie familiale "Paris-Willouby", le polar visuellement impressionnant "Le Convoi" et la performance d'Eddie Redmayne dans "The Danish Girl".

Isabelle Carré et Stéphane de Groodt dans "Paris-Willouby"
Isabelle Carré et Stéphane de Groodt dans "Paris-Willouby"
Crédit : Mars Distribution
"Paris-Willouby", "Le Convoi" et "The Danish Girl" parmi les sorties cinéma de la semaine
00:04:26
Stéphane Boudsocq & Martin Cadoret

Dans Paris-Willouby, Arthur Delaire et Quentin Reynaud, deux tous jeunes metteurs en scène, ont imaginé l'histoire d'une famille recomposée qui va vite se décomposer. Stéphane de Groodt et Isabelle Carré sont un couple, chacun a un enfant et le frère de madame vit sous le toit conjugal. Cet équilibre précaire va être bouleversé par la mort du père d'Isabelle Carré, avec qui elle était fâchée. Le chemin vers les funérailles ne va pas être une route tranquille. Alex Lutz complète le casting épatant d'un film qui l'est tout autant.

Dans un tout autre genre, on aime aussi beaucoup Le convoi de Frédéric Schoendoerffer. Le réalisateur poursuit une veine dont il s'est fait le spécialiste en France : une étude du monde des truands - c'était d'ailleurs le titre de l'un de ses films en 2007. Le cinéaste retrouve son comédien principal Benoit Magimel. L'histoire, c'est celle d'un go-fast, ces convois de grosses voitures qui remontent l'Espagne vers la région parisienne, chargées de centaines de kilos de drogue. Le film suit l'un de ces convois, 4 voitures pilotées par de jeunes pieds-nickelés de banlieue qui rêvent de filles, d'argent et d'un meilleur destin. Évidemment les choses ne vont pas se passer comme prévu.

Mes personnages de petites frappes sont un concentré d'humanité

Frédéric Schoendoerffer

Schoendoerffer filme le tout comme un huit clos, fascinant, haletant, visuellement bluffant avec une sorte de tendresse pour ses personnages de petites frappes. "Ils sont un concentré d'humanité. Ce sont de petites personnes qui fondamentalement ne sont pas mauvaises, qui se retrouvent à être embarquées dans des activités délictueuses, en l’occurrence du trafic de drogue. Les gens qui font les go-fast, ce ne sont pas les grands méchants, ce sont les petits jeunes qui veulent se faire de l'argent en une remontée", explique le réalisateur.

"The Danish Girl", nouveau rôle à performance pour Eddie Redmayne

Les sorties nord-américaines pour terminer avec The Danish Girl de Tom Hooper. Le réalisateur du Discours d'un roi raconte l'histoire passionnante d'Einar Wegener, peintre paysagiste danois des années 20 qui eut la révélation de sa vraie nature en posant habillé en femme pour dépanner son épouse en manque de modèle. Le couple continuera de s'épauler des années durant, alors que lui devient peu à peu une femme, jusqu'à se faire opérer à Paris dans les années 30. Son cas est connu comme le premier dans histoire du transgenre.

À écouter aussi

Le film est parfait, même un peu trop : l'esthétisme est par moment envahissant. Eddie Redmayne, qui joue le rôle principal, va devoir se méfier des rôles à performance qu'il a tendance à enchaîner. Pour l'instant c'est payant : il vient d'être nommé aux Oscars après avoir remporté la statuette l'an dernier pour son interprétation de Stephen Hawkins dans Une merveilleuse histoire du temps.

Du cinéma québécois pour finir avec le film Chorus. C'est le vrai coup de cœur de la semaine avec une mise en garde : allez-y avec un gros moral. Chorus raconte le calvaire d'un couple qui se retrouve 10 ans après s'être séparé. Calvaire car si le duo s'est séparé, c'est parce que leur petit garçon a été enlevé et n'a jamais été retrouvé, jusqu'au jour ou un détenu avoue avoir kidnappé l'enfant, l'avoir violé et tué. Calvaire parce que les parents qui ont vécu avec une absence vont devoir accepter de vivre avec un mort et se retrouver devant ce qui reste leur fils. Peut-on rattraper par deuil 10 ans de vie perdue ? Peut-on s'aimer à nouveau quand le malheur vous a séparés ? Un très beau film en noir et blanc signé François Deslile : il ne sort pas dans beaucoup de salles, alors ne ratez pas Chorus et ses 2 comédiens très justes : Sébastien Ricard et Fanny Mallette.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/