2 min de lecture Maléfique

"Maléfique" : Disney dépoussière "La Belle au Bois Dormant"

Le studio sort son nouveau film aujourd'hui 28 mai. Inspiré du conte "La Belle au Bois Dormant", ce long-métrage se détache des dessins animés et des contes de cape et d'épée. Attention, des détails importants sont dévoilés.

Maléfique est jouée par Angelina Jolie, dans le dernier film de Disney
Maléfique est jouée par Angelina Jolie, dans le dernier film de Disney Crédit : Disney
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Disney prend un nouveau tournant avec son film Maléfique, sortie le 28 mai. Le studio a revisité le conte de La Belle au Bois Dormant avec un nouveau point de vue. Le long-métrage est consacré à "la méchante", la reine Maléfique, qui va jeter un sort à la jeune princesse Aurore.

Un scénario plus moderne

Le décor du film est identique à celui du dessin animé : un château sur une colline, une forêt dense, des personnages ayant de fortes ressemblances avec ceux du dessin animé. Mais Disney évolue et change le cours de l’histoire. 

Disney a tenu à respecter les ressemblances avec les personnages du dessin animé
Disney a tenu à respecter les ressemblances avec les personnages du dessin animé Crédit : Disney

Il n'y a plus de bons et de méchants, comme le voulait la tradition d'antan. Les personnages de Maléfique se rapprochent de la vie réelle : ils ont des humeurs changeantes, des caractères irritables, des intérêts à assouvir... L’aventure en devient alors plus caustique, plus imprévisible et plus captivante. Le studio a intégré dans son histoire les codes des contes, tout en jonglant avec une dose de modernité. 

Des gentils qui ont leurs défauts

Tous les rôles sont inversés. Le père d'Aurore n'y est plus représenté comme un homme aimant et dévoué, tel qu'il est décrit dans le conte. Il est même à la source du sort qui viendra hanter sa jeune fille. Plus jeune, il séduira Maléfique, qui n'était alors qu'une fée, dans le but de s'emparer de son royaume. Il sombrera dans la folie et deviendra obsédé par l’idée de nuire à Maléfique. 

À lire aussi
Les 10 plus gros succès au cinéma en 2014 Cinéma
"Transformers", "Gardiens de la Galaxie", "Interstellar" : les 10 plus gros succès au cinéma en 2014

Les trois fées chargées de veiller sur Aurore jusqu’à son seizième anniversaire sont aussi très détachées de l’image du conte. Elles apparaissent comme sottes et n’ayant aucune idée de la façon dont l'enfant doit être élevé. Le jour de son seizième anniversaire, Flora, Pâquerette et Pimprenelle semblent pressées de confier Aurore, à son père. 

Les trois fées de "La Belle au Bois Dormant" de Disney
Les trois fées de "La Belle au Bois Dormant" de Disney Crédit : Disney

Maléfique, une personnalité inattendue

La seule qui se détache vraiment est Maléfique. On y découvre un personnage beaucoup plus complexe que prévu.

Foncièrement gentille, elle se remplira de haine, quand le père d’Aurore lui brisera le cœur et lui volera ses ailes qui lui donnent toute sa force. Malgré sa colère, elle s’attendrira devant les yeux verts d’Aurore.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Maléfique Cinéma Culture
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants