1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. "Les Revenants" : après 3 ans d'attente, que vaut le démarrage de la saison 2 ?
3 min de lecture

"Les Revenants" : après 3 ans d'attente, que vaut le démarrage de la saison 2 ?

NOUS L'AVONS VU - Diffusés ce lundi 28 septembre, les deux premiers épisodes de ce chapitre 2 poursuivent dans la veine du fantastique, mais superposent de nouveaux mystères alors que les spectateurs attendaient des réponses.

De nouvelles informations sur le mystérieux Victor sont dévoilées dans les premiers épisodes
De nouvelles informations sur le mystérieux Victor sont dévoilées dans les premiers épisodes
Crédit : Haut et Court / Canal +
Martin Cadoret
Martin Cadoret

Trois ans : c'est le délai très long que les amateurs de série ont dû attendre entre la première et la seconde saison des Revenants - ou plutôt "chapitre", le mot préféré par Canal + pour qualifier cette deuxième livraison. Entre temps, la série a été remarquée par le public américain, et Mogwaï, le groupe écossais qui composait la bande originale, a eu le temps de sortir un album et un EP. Ce lundi 28 septembre, c'est le retour très attendu de la série de Canal +, la création originale la plus suivie de l'histoire de la chaîne.

L'intrigue reprend 6 mois après la fin de la première saison, et fait donc suite aux événements de la Main Tendue. L'inondation, montrée dans les dernières images de la saison 1, est toujours d'actualité. L'eau présente dans certaines parties de la ville refuse mystérieusement de s'évacuer. La Horde, cette coalition de Revenants revenue chercher plusieurs d'entre eux, demeure toujours introuvable.

Difficile de se remettre dans le bain

Premier constat : mieux vaut se rafraîchir la mémoire avant de regarder ces deux premiers épisodes. La série ne ménage pas les spectateurs qui avaient oublié une partie de l'histoire : les dialogues sont toujours aussi succincts. Trois ans après, se remettre dans le bain s'avère plutôt compliqué. Ainsi le spectateur doit-il comprendre que les événements de la Main Tendue ont été révélés au monde entier. C'est pour cela que de nouveaux arrivants se pressent dans la petite ville de montagne - un phénomène sur lequel la série s'attarde peu mais qui pourrait avoir son importance. Encore une fois, le scénariste Fabrice Gobert installe un climat d'opposition entre les "croyants", qui accueillent ces Revenants comme un miracle, et ceux qui refusent de s’accommoder de cette réalité bien étrange. En même temps, les habitants lassés de ces événements insolites sont de plus en plus nombreux à quitter la ville. Un climat de fin du monde renforcé par la présence de l'armée, qui s'est installée et ravitaille ceux qui ont choisi de rester.

Quelques révélations, de nouveaux mystères

L'inondation, le retour des disparus, l'impossibilité de quitter la ville... Tous ces événements ne sont toujours pas élucidés dans ces premiers épisodes. Le spectateur pourra tout de même découvrir ce qu'il est advenu de La Horde et de Claire, disparue avec sa fille Camille le soir des événements de la Main Tendue. Les explications paraissent d'ailleurs surprenantes. Pendant ce temps, Jérôme vit reclus en ne donnant que peu de nouvelles à sa fille Léna.

À écouter aussi

Fabrice Gobert, le scénariste et réalisateur, a également décidé de distiller quelques nouvelles informations sur Victor, l'inquiétant petit garçon de la première saison. Cet arc narratif fait partie des éléments les plus intéressants de ces deux nouveaux épisodes. De nouveaux mystères viennent aussi s'ajouter au scénario : cet enquêteur aux motivations mystérieuses, une nouvelle vague de retours... L'intrigue devient de plus en plus touffue et compliquée, et ce alors que le postulat de départ était plutôt simple - des personnes disparues depuis des années retournent chez elles comme si de rien n'était.

Une histoire de plus en plus compliquée, la même ambiance oppressante

La complexité de l'histoire fait forcément craindre une dérive à la Lost, qui s'était perdue dans un scénario de plus en plus tortueux. Il faut donc espérer que Fabrice Gobert ait eu le temps pour digérer sa création. Le délai laissé entre la première et la seconde saison peut rassurer de ce côté là, car le showrunner assure que la longue gestation de cette suite est due à des "contretemps créatifs".

En tout cas, ce second chapitre se montre toujours aussi oppressant et inquiétant, voire plus qu'avant. Si le retour des Revenants commençait sans effusion de sang en 2012, celui-ci coule dès le second épisode de cette nouvelle saison. Autre moment de malaise : l'ouverture sur la grossesse d'Adèle, enceinte de Simon, son amant Revenant, qui multiplie les gros plans inquiétants sur son ventre. Le groupe Mogwaï, de retour à la composition de la bande originale, contribue beaucoup à recréer l'atmosphère si particulière de la première livraison. L'identité unique de la série est conservée et le spectateur en sera ravi, pour peu qu'il réussisse à se replonger dans les eaux troubles des Revenants.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/