5 min de lecture Cinéma

"Les 8 Salopards" : "Je veux que le public attende le meilleur à chacun de mes films", dit Quentin Tarantino

REPLAY - "Les 8 salopards", c'est le titre du nouveau film de Quentin Tarantino qui sort ce mercredi en salles. Le réalisateur américain propose un nouveau western ultra violent en hommage à l'un de ses maîtres, Sergio Leone.

Laissez-vous tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Quentin Tarantino dans "Laissez-vous tenter", partie 1 Crédit Image : JBL / AFP | Crédit Média : Stéphane Boudsocq | Durée : | Date :
La page de l'émission
stephane-boudsocq
Stéphane Boudsocq et Martin Cadoret

La déferlante Star Wars à peine retombée, voici déjà l'un des films très attendus de 2016 : Les 8 salopards, le nouveau Quentin Tarantino. Un western très violent, mais pas que ! Tarantino a imaginé une histoire qui a autant sa place chez Agatha Christie que chez Sergio Leone. C'est d'ailleurs le maestro Ennio Morricone qui s'est de la chargé bande originale des 8 salopards, fresque qui se déroule dans la 2e moitié du 19e siècle dans un Wyoming balayé par le blizzard.


Deux chasseurs de primes, Samuel L. Jackson et Kurt Russel, emmènent vers la ville la plus proche la chef d'une bande de truands pour qu'elle y soit pendue. Le futur shérif de la ville les rejoint mais le quatuor est obligé de faire escale dans un relais, une mercerie paumée. À l'intérieur, 4 hommes les attendent. Qui sont-ils ? Pourquoi sont-ils là ? À partir de ce moment, Tarantino met en place un suspens d'abord bavard qui va virer à ce que l'on sent monter : une épouvantable tuerie.

La première partie des "8 salopards" se déroule dans cette diligence
La première partie des "8 salopards" se déroule dans cette diligence Crédit : © 2015 The Weinstein Company. All Rights Reserved

Mon travail a toujours été très théâtral

Quentin Tarantino
Partager la citation

C'est quasiment un huit clos de théâtre, une référence que le cinéaste revendique. "Mon travail a toujours été très théâtral et en cela ce film est très proche de Reservoir Dogs. On y retrouve des types franchement louches, coincés dans un huis clos, aucun ne faisant confiance à l'autre. Ce scénario est en soi du théâtre mais c'est encore renforcé par le fait que certains jouent à être ce qu'ils ne sont pas. De la théâtralité dans le théâtre, vraiment théâtrale", s'amuse Quentin Tarantino au micro de RTL.

Tim Roth, Kurt Russell et Jennifer Jason Leigh figurent au casting des "8 salopards"
Tim Roth, Kurt Russell et Jennifer Jason Leigh figurent au casting des "8 salopards" Crédit : © 2015 The Weinstein Company. All Rights Reserved.

Ces personnages, hommes ou femmes, ont des gueules et un langage de charretier. Les 8 salopards rend hommage à un genre cinématographique légendaire : le western. Et comme dans Django il y a 3 ans, le réalisateur profite de la guerre de Sécession pour aborder son thème préféré. "Le film se déroule à une époque indéfinie entre 6 et 10 ans après cette guerre. Je dirais que ce film parle surtout des blessures que cette guerre a laissé, qu'il est surtout question des relations raciales en Amérique en ce temps-là. Je trouve que c'est un thème qui a été peu abordé par les grands réalisateurs de western. C'est ma contribution à ce genre de films", confie Tarantino.

Tourné dans un format légendaire

À lire aussi
Rey (Daisy Ridley) dans la première bande-annonce de "Star Wars 9" Cinéma
"'Star Wars, épisode IX' est sombre, triste et il fait peur", confie Daisy Ridley

Le film a été tourné en 70 millimètres, un format qui n'existe plus, qui permet une qualité et une profondeur d'image insensée. Tarantino a fait refabriquer les focales, la caméra aujourd'hui disparue. Son film dure 3h07, divisé en deux parties, précédées par une "ouverture", et interrompues par un "entracte". Bref, le cinéaste s'est fait plaisir. "Dès le début, dès la première page du scénario, j'ai décrit cette diligence roulant dans la neige et une voix me disait : 'Filmez en vénérable format 70 mm'. Je l'ai noté sur la page, puis sur la 2e, la 3e... À la 20e, j'ai arrêté. L'idée, c'était de faire rentrer dans la tête des gens qui me financeraient que je ferais ce film en 70 mm ou que ce n'était même pas la peine de me parler", lâche le réalisateur.

Pendant des mois, je me retrouve seul face à la page blanche et je ne montre rien à personne tant que je ne suis pas satisfait

Quentin Tarantino
Partager la citation

La volonté d'hommage est parfois un peu trop appuyée : Tarantino se fait plaisir et ça se voit. Il a une nouvelle fois truffé son film de musiques contemporaines bien loin du western. Le cinéaste nous a souvent habitués à de longs dialogues dans ses films. C'est encore le cas ici, notamment dans la première partie qui se passe quasi-intégralement dans la diligence. Ce n'est pas ennuyant une seconde, ça sert le récit et quand la boucherie démarre, tout ce qui a été dit se met en place et se justifie. Le réalisateur sait son public très fan de ces longues tirades entre ses personnages.

"Je veux que vous attendiez le meilleur à chacun de mes films. Depuis Kill Bill, j'ai changé ma façon de travailler en m’investissant beaucoup plus dans l'écriture et j'adore ça. Pendant des mois, je me retrouve seul face à la page blanche et je ne montre rien à personne tant que je ne suis pas satisfait. Et si ce n'est pas le cas, je jette tout et je recommence... ou j'en garde un peu pour le mettre plus tard dans un autre film. Je l'ai beaucoup fait pendant les 15 premières années de ma carrière. Par exemple, dans Pulp Fiction, toute l'histoire entre John Travolta et Uma Turman avait été écrite des années auparavant", détaille Tarantino.

La patte Tarantino

Pulp Fiction, Kill Bill 1 et 2, Reservoir Dogs, Jackie Brown, Boulevard de la Mort, Django Unchained ou Inglourious Basterds et donc aujourd'hui Les 8 salopards : en 9 films seulement Tarantino a créé un style reconnaissable d'entrée, basé sur une véritable audace de mise en scène, de la violence brute et une nostalgie du cinéma que lui, ancien vendeur de vidéoshop, connait de manière encyclopédique.

La manière dont nous absorbons les films aujourd'hui est très différente d'autrefois

Quentin Tarantino
Partager la citation

"Je ne suis pas persuadé que nous aimons autant le cinéma aujourd'hui que par le passé. En tout cas, la manière dont nous regardons les films, dont nous les absorbons, est très différente. Je me souviens que Steven Spielberg racontait qu'un jour, il était allé chez des amis et il avait vu une cassette vidéo de Rencontres du troisième type posée sur leur téléviseur. Pour lui, c'était une façon de rabaisser, de dénigrer la masse de travail accomplie sur le film, réduite à une cassette sur la télé. Quand il a fait E.T., il a attendu des années pour commercialiser sa vidéo. Et je crois qu'il avait raison", confie le cinéaste.

Le nouveau Quentin Tarantino avec Kurt Russel, Samuel L. Jackson, Tim Roth, Bruce Dern ou Jennifer Jason Leigh, voilà la première claque cinéma de l'année ! Notez aussi l'arrivée sur les écrans de La fille du patron, une jolie histoire entre un ouvrier et la fille du patron donc, Arrêtez-moi là avec Reda Kateb et Lea Drucker sur thème de l'erreur judiciaire et pour les amateurs de rock, un formidable documentaire qui rend hommage cette voix unique qui s'est éteinte à 27 ans en 1970 : Janis revient sur carrière et vie météorique Janis Joplin.

"Star Wars" écrase le box-office

Côté box-office, Star Wars : Le Réveil de la Force domine largement les fêtes de fin d'année avec 8,6 millions d'entrées. Reste à savoir où le film s'arrêtera, à vue de sabre laser sans doute vers les 12 millions. Autres gagnants de la période, Babysitting 2 qui avec 2,8 millions d'entrées égale le score du premier volet, Belle et Sébastien 2, qui a dépassé 1,5 million mais aussi Le grand partage et Un + une qui s'approchent des 800.000 entrées. Et puis il y a la performance du documentaire Demain co-réalisé par Mélanie Laurent et Cyril Dion sur la manière de protéger notre environnement : près de 300.000 entrées, le meilleur score d'un documentaire en 2015. De nouvelles copies sont rajoutées partout en France pour total 338 disponibles ce mercredi.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Quentin Tarantino Laissez-vous tenter
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants