1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. Pierre Rochefort : "Je ne me suis jamais servi de ce nom, j'ai toujours voulu me construire tout seul"
2 min de lecture

Pierre Rochefort : "Je ne me suis jamais servi de ce nom, j'ai toujours voulu me construire tout seul"

RENCONTRE - Mercredi 5 février au cinéma, dans "Un beau dimanche", on découvrira un jeune talent au nom très connu : Pierre Rochefort, fils de Jean Rochefort et de la réalisatrice du film, Nicole Garcia.

Pierre Rochefort, à l'affiche d'"Un beau dimanche", à Paris le 3 janvier 2014
Pierre Rochefort, à l'affiche d'"Un beau dimanche", à Paris le 3 janvier 2014
Crédit : PIERRE ANDRIEU / AFP

Révélation avec un nouveau venu sur le grand écran, promis à un bel avenir. Son nom est très connu, mais il lui reste à se faire un prénom. Il s'agit de Pierre Rochefort, fils de Jean Rochefort et Nicole Garcia, qui l'a dirigé dans Un beau dimanche, mercredi au cinéma.

À écouter

Pierre Rochefort : "J'ai fait un petit peu de tout pour essayer de comprendre, de m'apprivoiser tout seul et de faire mes expériences"
00:04:38

En osmose avec son personnage

Il interprète Baptiste, un instituteur mystérieux et solitaire, qui va rencontrer une belle femme, Sandra, interprétée par Louise Bourgoin. Pour son premier film, Pierre Rochefort réussit un sans faute. Il est absolument remarquable de justesse et de présence. Il faut dire qu'il y a un petit peu de Pierre dans cet instituteur.

"J'avais déjà plein de choses à l'intérieur, cette réserve naturelle, cette discrétion qu'il a. Il y a un moteur en lui qui a du mal à s'allumer mais il a envie de trouver sa voix, de se trouver et d'arrêter de vivre un peu clopin-clopant. C'est des choses que je partage avec lui, explique Pierre Rochefort, une espèce de colère sourde qui ne sait pas par quel canal, s'exprimer. Le challenge c'était d'être à la fois mutique et taiseux parce qu'il ne parle pas beaucoup Baptiste."
 
Son talent, il ne le doit qu'à lui-même, parce que papa et maman l'ont laissé en totale liberté. "Je n'avais aucune envie d'avoir leur aide et de me servir de leur réseau etc, raconte-t-il. J'ai fait un petit peu de tout pour essayer de comprendre, de m'apprivoiser tout seul et de faire mes expériences", jusqu'au jour où Nicole lui propose ce rôle, "qu'elle avait écrit en s'inspirant de certains de [ses] traits de caractère."

Jouer la comédie : une révélation tardive

Fils unique des deux artistes, Pierre a commencé par la musique, histoire d'éviter le handicap. Le métier d'acteur, c'est un métier qu'il a commencé à "fuir le plus loin possible". "J'ai fait de la musique parce que c'était ma première grande passion", confie-t-il, jusqu'au jour où il pousse la porte d'un cours de théâtre, "je me suis pris une claque", se souvient-il. "Ça a été une grande révélation. Mais dans mon métier de comédien je ne m'en suis jamais servi de ce nom, j'ai toujours voulu me construire tout seul", assure le jeune comédien.

Pour ce rôle, Nicole ne lui a pas dit grand chose, ce serait même la dernière personne qui lui a dit des compliments, elle restait "très évasive sur ce sujet là", raconte-t-il. Quant à Jean Rochefort, il était "très ému". Il lui a beaucoup parlé de Baptiste, un personnage qu'il a trouvé "héroïque, christique et romanesque qui l'a touché en plein coeur".

C'est un très beau film et une interprétation étonnante aussi bien de la part de Pierre Rochefort que de Louise Bourgoin, magnifiquement belle et tendre à la fois.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire