3 min de lecture Séries

"Homeland" : la série se renouvelle avec la saison 4

Après une troisième saison qui signa la fin de l'intrigue Carrie/Brody, la série se renouvelle pour son retour à l'antenne. Une quatrième saison qui annonce un retour aux sources.

Homeland
Homeland Crédit : Showtime
Julie Michard
Julie Michard

Après la mort du personnage de Brody (Damian Lewis), la série laissait planer un doute sur sa quatrième saison, dont les deux premiers épisodes ont été diffusés ce dimanche 5 octobre aux États-Unis (Canal+ les diffusera ce 7 octobre à partir de 20h50). Alors que Carrie Mathison (Claire Danes) pose ses valises en Afghanistan, la série Homeland a t-elle encore un intérêt sans le personnage phare de Brody ? 

>
Homeland - Bande annonce de la saison 4

Un nouveau départ

Après la pendaison de Brody survenue lors du dernier épisode, l'avenir de la série posait question. Car la série commençait à s'essoufler. Si la première saison suivait le drame conspirationniste entre l'agent du CIA Carrie Mathison et le marine Nicholas Brody corrompu par des djihadistes, The Guardian précise que la deuxième saison "ne se concentrait plus sur l'après 9/11 et l'impact humain de la guerre contre le terrorisme, mais est devenu un feuilleton de soap opera".

La mort de Brody serait-elle donc un mal pour un bien ? The Daily Beast précise ainsi que la série avait besoin de moins s'appuyer sur le mélodrame (que ce soit l'histoire entre Carrie et Brody, mais aussi sa fille Dana) et revenir aux essentiels : la CIA et ses aventures d'espionnage. Un pari réussi selon le site qui déclare : "Tous les drames familiaux stupides ont enfin été mis en retrait au profit des combines de la CIA qui rendaient la série si brillante à ses débuts".

Un retour aux sources

 C'est donc le défi de cette nouvelle saison : tourner la page sur ce personnage phare, et relancer l'intrigue. Le Hollywood Reporter signale une "nécessité de ramener les choses à l'essentiel, de redonner cohérence et concision" à la série. Le Washington Post annonce que la série retourne à ce qu'elle fait de mieux avec cette quatrième saison, soit "un show avant-gardiste, violent et austère". indieWire déplore cependant ce changement, précisant que la série en devient antipathique. 

À lire aussi
Les films et séries nommés pour les Golden Globes 2020 séries
Golden Globes 2020 : la liste complète des nominations, catégorie par catégorie

Pourtant, cette quatrième saison devrait aussi se développer sur des thèmes plus secondaires, tels que le nouveau statut de mère de Carrie, les meurtres de Quinn qui auront un impact psychologique sur son personnage, et Saul qui rejoint le secteur privé.

Homeland
Homeland Crédit : Showtime

Carrie Mathison, de retour au centre de la série

Mais la série pourra-t-elle fonctionner sans un personnage principal ? C'est la question que beaucoup se posent. Si la série prend un nouveau départ, cette saison permettra de se concentrer sur Carrie Mathison, anti-héros et sorte de Jack Bauer au féminin, dont on oublie qu'elle est la source d'inspiration originelle de la série

Hollywood Reporter souligne ainsi que ces deux premiers épisodes permettent de rappeler qu'elle est le centre névralgique de la fiction. "Elle incarne l'essence même de l'espionnage du XXIe siècle : une schizophrène, maniaque, et pas digne de confiance". Le New-York Times encense la démarche en écrivant : "Homeland est à l'abri maintenant que le sergent Nicholas Brody n'est plus là. […] Le thriller d'espionnage se tisse à nouveau autour de la complexité de son héroïne déchirée".

De nouveaux personnages

Cette quatrième saison sera également l'occasion pour d'autres personnages de prendre de l'ampleur, notamment Peter Quinn (joué par Ruppert Friend). L'actrice Nazanin Boniadi, qui interprète Fara Sherazi, analyste d'origine iranienne découverte dans la troisième saison, verra son rôle prendre de l'ampleur.

Du côté des nouveaux, Suraj Sharma (découvert dans L'odyssée de Pi) jouera un étudiant en médecine pakistanais, seul rescapé de l'attaque qui prend place au début de cette saison. Laila Robins interprétera une ambassadrice américaine. Quant à Corey Stoll, découvert dans le rôle de Peter Russo dans la première saison de la série House of Cards, se verra en chef ambitieux de la CIA au Pakistan. Homeland n'a pas encore dit son dernier mot. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Séries
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants