1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. "Game of Thrones" : comprendre l'économie grâce à la série
3 min de lecture

"Game of Thrones" : comprendre l'économie grâce à la série

Même si elle se déroule dans un monde imaginaire, la série montre avec un certain réalisme l'impact de l'économie sur le pouvoir et sur les habitants du Royaume des Sept Couronnes.

Petyr Baelish, incarné par Aidan Gillen, était Grand Argentier du Roi dans la première saison de "Game of Thrones"
Petyr Baelish, incarné par Aidan Gillen, était Grand Argentier du Roi dans la première saison de "Game of Thrones"
Martin Cadoret
Martin Cadoret

L'adaptation télévisée du livre de George R.R. Martin est réputée pour être fidèle à l'oeuvre originale. Tellement fidèle que même la question économique est présente dans la série. Elle est évidemment reléguée au second plan par rapport aux intrigues de palais et aux glorieux combats, mais elle n'en est pas moins importante. Plusieurs médias se sont intéressés aux dynamiques économiques à l'oeuvre dans la série à l'occasion du démarrage de la saison 5.

Prédire la fin de la série grâce à l'économie ?

Dans la cinquième saison, la Couronne est en difficulté financière : trop de guerres ont asséché ses réserves. Et dans la saison 4, le spectateur apprend que les mines d'or des Lannister, source d'immense richesse de la famille au pouvoir, sont à sec depuis trois ans. Le site Business Insider a profité du redémarrage de la série pour faire une mise au point sur les dettes de la couronne, en se basant sur les livres. Celle-ci doit 3 millions de Dragons (la monnaie de la série) aux Lannister, 2 millions à la Banque de Fer de Braavos et 1 million à l'Église des Sept.

"Business Insider" a calculé les dettes de la maison Lannister en graphique
"Business Insider" a calculé les dettes de la maison Lannister en graphique
Crédit : Youtube / Business Insider

Pour l'analyste de Business Insider, la probabilité de défaut sur la dette est haute. Si cela venait à arriver, les Lannister perdraient l'argent prêté à la Couronne, et ainsi leur pouvoir. Paul Mason, un journaliste économique du Guardian, parvient à la même conclusion dans un article dressant un parallèle entre le monde de Game of Thrones et les débuts du capitalisme.

Pour Business Insider, la Banque de Fer ne va pas simplement attendre la chute de la Couronne et l'évaporation de ses créances : elle va soutenir un autre candidat au trône, plus digne de confiance. Or, c'est grâce à l'argent de la Banque de Fer que Stannis Baratheon a pu lever la gigantesque armée venant sauver Jon Snow à la fin de la quatrième saison.

L'hiver arrive, et ce n'est pas bon pour les finances

À lire aussi

"L'hiver arrive" : cette phrase, maxime de la maison Stark, prédit l'arrivée d'une vague de froid sur les Sept Royaumes. Comme l'agriculture est un pan majeur de l'économie de Westeros (un continent imaginaire de la série), l'arrivée d'un hiver dont personne ne connaît la durée représenterait un manque à gagner considérable. À la fois pour les habitants, mais aussi pour la Couronne, qui collecte des taxes. La raréfaction de la nourriture conduirait à une explosion des prix.

Les hivers sont nos récessions. On est averti de leur arrivée mais personne n'est prêt quand c'est vraiment le cas

Jim Tankersley, du "Washington Post"

Un journaliste économique du Washington Post voit même en l'hiver, souvent mentionné dans la série, une allégorie des cycles économiques du monde réel. Ce phénomène se traduit par l'alternance de périodes de crise et de périodes de prospérité, dont la durée est incertaine. Pour l'auteur, dans Game of Thrones, "les étés sont nos périodes de prospérité. Parfois, ils sont courts et parfois ils s'étirent sur des années. Les hivers sont nos récessions. On est averti de leur arrivée mais personne n'est prêt quand c'est vraiment le cas".

La lettre aux Familles nobles des 7 royaumes écrite par le gouvernement français
La lettre aux Familles nobles des 7 royaumes écrite par le gouvernement français
Crédit : Capture d'écran / gouvernement

Game of Thrones, une introduction ludique à l'économie ? Même le gouvernement semble le penser : au début de la saison 5, ses services ont partagé une "lettre aux familles nobles des 7 Royaumes". Avec le vocabulaire de la série, le document revient sur les réformes engagées en France. Le second article indique "un grand argentier responsable en vaut deux" : les Lannister accuseront peut-être réception de la missive dans les prochains épisodes.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/