1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. Festival de Cannes : qui est Julia Ducournau, qui a reçu la Palme d’or ?
1 min de lecture

Festival de Cannes : qui est Julia Ducournau, qui a reçu la Palme d’or ?

PORTRAIT - Julia Ducournau a remporté la Palme d’Or ce samedi 17 juillet lors de la cérémonie de clôture du Festival de Cannes pour son film "Titane". La jeune réalisatrice de 37 ans est la 2e femme à obtenir ce prix et première Française de l’histoire.

Julia Ducournau est la 2e femme a remporter la Palme d'Or
Julia Ducournau est la 2e femme a remporter la Palme d'Or
Crédit : VALERY HACHE / AFP
Romain Giraud & AFP

Le Festival de Cannes s'est offert un coup de jeune pour sa première édition depuis le début de la pandémie, en décernant la Palme d'or à une réalisatrice transgressive de 37 ans, Julia Ducournau, au terme d'une édition haute en couleur. Benjamine de la compétition, la Française devient la 2e femme à obtenir ce prix, après Jane Campion en 1993 et La Leçon de Piano, mais aussi la 1ère Française de l’histoire. 

Avant d’obtenir ce prix suprême, Julia Ducournau a commencé par valider une double licence lettres modernes-anglais à la Sorbonne Paris IV en 2004 avec la mention assez bien. Elle intègre ensuite la FEMIS (École nationale supérieure des métiers de l’image et du son) la même année où elle s'entraîne à l'écriture scénaristique notamment en participant à un atelier d'écriture à l'Université Columbia de New-York.

Le talent de la jeune femme crève rapidement l’écran. Son premier court-métrage, Junior, remporte le Petit Rail d’or lors de la 64e édition du Festival de Cannes, en 2011. Dix ans plus tard, la récompense symbolique obtenue pendant la Semaine de la critique, se transforme en Palme d’Or. Son premier film, Grave, avait déjà fait un carton lors de sa présentation en 2016 et aux César. Il avait d'ailleurs été nommé à six reprises mais sans remporter de prix.

Ce prix envoie un signal fort pour une industrie qui s'interroge plus que jamais depuis quatre ans sur la place des femmes, et l'égalité entre les genres, dans le sillage de l'affaire Weinstein puis du mouvement #MeToo. Seules quatre réalisatrices étaient en compétition cette année, pour 24 films au total.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/