1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. Danielle Darrieux, la comédienne légendaire, est décédée à 100 ans
2 min de lecture

Danielle Darrieux, la comédienne légendaire, est décédée à 100 ans

L'actrice légendaire du cinéma français est décédée à l'âge de 100 ans mardi 18 octobre à Bois Le Roy.

Danielle Darrieux fête ces cent ans le 1er mai 2017
Danielle Darrieux fête ces cent ans le 1er mai 2017
Crédit : BENAROCH/SIPA
Retour sur la carrière de Danielle Darrieux, une actrice légendaire
02:14
micros
La rédaction numérique de RTL

Elle a soufflé ses 100 bougies le 1er mai dernier. La grande dame du cinéma français s'est éteinte mardi 18 octobre à Bois Le Roy dans l'Eure. C'est la présidente des Amis du Patrimoine de Bois Le Roy, Françoise Van Wittenberghe, qui l'a annoncé. Elle laisse derrière elle une carrière d'exception. Emmanuel Macron a salué "une icône essentielle et discrète", qui a "su traverser les registres et les époques" et dont les rôles "ont marqué toute l'histoire du cinéma français"

Elle n'a pas encore 14 ans quand elle tourne son premier film, Le Bal, en 1931. On cherche une jeune fille pour le rôle principal, elle se présente aux auditions par jeu, parce qu'elle a un joli filet de voix. La comédienne ne cessera plus de tourner, 103 films en 80 ans, le dernier en 2010 : Pièce montée de Denys Granier-Deferre.

Danielle Darrieux a été, et très vite, une immense star. Dès les années 30, elle est la première désignée par ses initiales "DD", bien avant celles de "BB" (Brigitte Bardot). C'est le film Quelle drôle de gosse qui en fait une vedette en 1935. "Elle va exploser comme une espèce de trublion, de gamine délurée et à ce moment-là elle va impressionner le public. Il y a peu d'actrices qui sont à la fois sexy et drôles", soulignait l'auteure Clara Laurent à RTL. 

Les succès vont s’enchaîner, avant-guerre, notamment avec Mayerling d'Anatole Litvak qui lui ouvre les portes d'Hollywood et d'après-guerre où elle s'impose dans des films qui jalonnent l'histoire du cinéma français comme Le Rouge et le Noir d'Autant-Lara avec Gérard Philippe et surtout les œuvres de Max Ophüls. Les plus jeunes l'ont appréciée dans son rôle de la grand-mère dans Huit femmes de François Ozon. Les obsèques de cette légende du cinéma auront lieu le mardi 24 octobre en l'église de Bois Le Roy. 

Une grande actrice et une femme de conviction

À lire aussi

Cette immense carrière a aussi été entachée un moment pendant un voyage à Berlin en 1942. Mais, on sait aujourd'hui qu'elle s'y était rendue pour sauver l'homme qu'elle aimait à l'époque : Porfirio Rubirosa, prisonnier en Allemagne. "Contrairement à ses autres compagnons de voyage, elle s'arrête à Berlin et va exfiltrer Porfino. Et elle refuse de faire des films pour Greven, le patron allemand de la Continentale dans la France occupée, qui bannit alors son nom", résumait Clara Laurent, auteure de Danielle Darrieux, une femme moderne, au micro de RTL.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/