3 min de lecture Cinéma

Oscars 2015 : "Boyhood" décroche un prix d'avance sur "Birdman", le documentaire "Citizenfour" sur Edward Snowden sacré

Le documentaire sur Edward Snowden "Citizenfour" a été récompensé ce dimanche aux Oscars, tout comme l'actrice Patricia Arquette et le film polonais "Ida".

Patricia Arquette lors des Oscars 2015
Patricia Arquette lors des Oscars 2015 Crédit : AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

L'ode à l'enfance Boyhood a décroché un prix d'avance sur le favori Birdman ce dimanche à mi-parcours de la 87ème soirée des Oscars, ponctuée de messages en faveur de la diversité et de l'égalité pour les femmes. C'est la blonde Patricia Arquette qui a reçu l'Oscar du meilleur second rôle pour son interprétation de mère-courage dans Boyhood, de Richard Linklater.

Elle a rendu hommage à sa famille d'acteurs, "à toutes les femmes qui ont porté un enfant", et appelé à "l'égalité de droits et salaires" pour les américaines. "Oui" s'est écriée une Meryl Streep debout dans la salle. L'inégalité des salaires est une réalité aussi pour les stars du cinéma, comme l'a révélé la brutale attaque informatique contre les studios Sony Pictures l'année dernière. Dès l'ouverture de la soirée le présentateur Neil Patrick Harris avait donné un ton politique à la cérémonie en lançant : "ce soir nous honorons les films plus blancs... pardon les plus brillants d'Hollywood", référence à la critique de la sélection de cette année, accusée d'être trop blanche et trop masculine.

"Ida" sacré meilleur film étranger

Il poursuivi dans la même veine un peu plus tard en s'adressant à l'acteur noir David Oyelowo, qui incarne Martin Luther King dans le très acclamé Selma, mais qui n'a pas été nommé pour l'Oscar du meilleur acteur. "Ahh! Vous l'aimez bien maintenant", a-t-il lancé à l'assistance. Ida, de Pawel Pawlikowski, sur une nonne qui apprend ses origines juives et part à la recherche de son passé, a été sacré meilleur film étranger face notamment au franco-mauritanien Timbuktu, qui a triomphé aux Césars vendredi. "Nous avons fait un film sur (...) le besoin de silence et de se retirer du monde, et nous voilà. Nous sommes au centre du bruit et de l'attention mondiale. C'est fantastique, la vie est pleine de surprises", s'est réjoui le cinéaste polonais sur la scène du Dolby Theatre. 

Birdman, favori de la soirée grâce à neuf nominations, comme The Grand Budapest Hotel, comédie loufoque de Wes Anderson, qui avait déjà glané deux prix tout comme WhiplashBoyhood, sur un enfant qui devient grand dans une famille déchirée, tourné pendant 12 ans, est nommé dans six catégories, comme American Sniper, de Clint Eastwood. Imitation GameSelma et Une merveilleuse histoire du temps sont aussi dans la course pour la statuette du meilleur film.

Le documentaire sur Edward Snowden récompensé

À lire aussi
Cinéma
Les Oscars promettent du spectacle, avec un direct sur plusieurs sites

L'an dernier, c'est Twelve years a slave, oeuvre choc sur l'esclavage, qui l'avait décrochée. La soirée était menée à un rythme d'enfer et avec beaucoup d'humour par Neil Patrick Harris en attendant la performance de la fantasque Lady Gaga, dont les gants de cuir rouge font déjà les délices des réseaux sociaux. Il a notamment parodié des scènes de Birdman et  Whiplash en déboulant en slip blanc sur scène. "Voici quelqu'un qui sait prononcer correctement 'escargot'" a lancé le maître de cérémonie en appelant sur scène Marion Cotillard pour présenter une chanson.

La "Frenchie", en lice pour l'Oscar de la meilleure actrice pour Deux jours, une nuit, semblait avoir peu de chances de renouveler son exploit de 2008, quand elle avait décroché la statuette grâce à son interprétation d'Edith Piaf dans La môme. Les pronostiqueurs misent sur Julianne Moore pour son portrait d'une malade d'Alzheimer dans Still Alice. "C'est fantastique d'être ici. Il pleut et ça m'aide à me sentir comme chez moi", a plaisanté sur le tapis rouge le britannique Eddie Redmayne, interrogé par l'AFP.

Il mène la course pour l'Oscar du meilleur acteur pour son interprétation du cosmologue paralysé Stephen Hawking dans Une merveilleuse histoire du temps. C'est Disney qui a gagné le prix du meilleur film d'animation pour Les nouveaux héros. La catégorie du meilleur documentaire sera plus scrutée que d'ordinaire. Laura Poitras et son Citizenfour, sur Edward Snowden a été sacré meilleur documentaire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Hollywood Oscars
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants