1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. Benedict Cumberbatch : la montée en puissance de l'acteur anglais à Hollywood
4 min de lecture

Benedict Cumberbatch : la montée en puissance de l'acteur anglais à Hollywood

PORTRAIT - Remarqué dans la formidable série anglaise "Sherlock", Benedict Cumberbatch alterne depuis blockbusters à succès et films d'auteur pour mieux décrocher l'Oscar du meilleur acteur en 2015 ?

Benedict Cumberbatch lors de l'avant-première de "The Imitation Game", le film qui pourrait lui rapporter l'oscar du meilleur acteur
Benedict Cumberbatch lors de l'avant-première de "The Imitation Game", le film qui pourrait lui rapporter l'oscar du meilleur acteur
Crédit : AFP/ LEON NEAL
Mathilde Cesbron
Mathilde Cesbron

Benedict Cumberbatch ne se résume pas à un nom imprononçable. Il est un acteur né. L'Anglais a baigné dans la comédie toute son enfance, entouré de parents acteurs. Après avoir étudié le 7ème Art à l'université de Manchester, Benedict Cumberbatch se lance directement dans des tournages avec plus ou moins de succès. C'est le début d'une longue marche vers Hollywood qui se conclurait par le rôle du super-héros Marvel, Doctor Strange.

Des débuts dans des films d'époques

Ses premiers pas se font en collant et collerette dans des films d'époque.  Au théâtre, il joue Le Songe d'une nuit d'été et Roméo et Juliette de Shakespeare au début des années 2000. Benedict Cumberbatch a 25 ans. Même chose au cinéma où il se fait d'abord remarquer dans Reviens-moi de Joe Wright aux côtés de Keira Knightley (2007). Dans ce drame d'époque (l'histoire se déroule dans les années 1930), l'acteur anglais décroche un petit rôle mémorable de millionnaire pédophile. L'année suivante, il interprète également un personnage secondaire aux côtés de Natalie Portman et Scarlett Johansson dans Deux sœurs pour un roi (Justin Chadwick), l'histoire de deux sœurs à la cour du roi Henri VIII d'Angleterre.

Son visage singulier, qu'il compare volontiers à celui d'une loutre ou à Sid (le paresseux de L'Âge de glace, ndlr), l'a cantonné un certain temps à ces rôles de films d'époque "Quand j'ai commencé dans ce milieu, je savais que j'avais une beauté atypique : j'ai un long cou et un long visage, a-t-il récemment confié au magazine The Hollywood Reporter. Mais c'est très utile pour ces rôles, on dirait une bizarrerie consanguine. Je porte de longs cols, je monte sur un cheval ou deux."

"Sherlock", le tournant de sa carrière

Comme il le confie, sa prédisposition aux films d'époque le poursuit même quand il s'agit de drame contemporain. "Parfois, je porte même un col dans un drame du 21ème siècle comme vous avez probablement pu le constater dans Sherlock." Benedict Cumberbatch doit le tournant de sa carrière à cette série, adaptation moderne des aventures du célèbre détective diffusée depuis 2010.

À écouter aussi

Les épisodes, inspirés des romans de Sir Arthur Conan Doyle, sont bâtis sur de solides scénarios mais le jeu de l'acteur apporte indéniablement à la série. Avec ses répliques professées sur un ton cinglant, sa capacité à accélérer le débit de sa voix de baryton et ses coups de folie, Benedict Cumberbatch a réinventé le personnage de Sherkock et en a été récompensé lors des derniers Emmy Awards (l'équivalent des Oscars pour la télévision).

Ses blockbusters du "Hobbit" à "Doctor Strange"

Son visage n'est pas le seul élément singulier de sa personnalité. Benedict Cumberbatch aime se bousculer en testant de nouveaux genres et de nouveaux rôles. Les films d'époque ont fait place aux blockbusters dans la carrière de l'acteur. Depuis 2010, il alterne films d'auteurs et grosses franchises hollywoodiennes avec un certain succès.

Son expérience commence avec la trilogie du Hobbit en 2012 (adapté des œuvres de Tolkien). Il s'essaye à la performance capture (technique qui consiste à enregistrer et modéliser le jeu d'un acteur pour le transformer à l'écran en une créature numérique, ndlr). Le comédien interprète le dragon Smaug à la voix caverneuse et l'expression terrifiante. Cumberbatch est en passe de devenir un maître en matière de performance capture : il incarnera le tigre Shere Kan dans la prochaine adaptation du Livre de la jungle (réalisé par Andy Serkis). Le comédien incarne également à merveille le méchant sadique et calculateur de Star Trek.

Il est capable de jouer n'importe quel genre : les films de guerre (Cheval de Guerre de Steven Spielberg), d'espionnage (La Taupe), les drames (Un été à Osage County), les drames historiques (Twelve Years a Slave) et les biopics (Le Cinquième pouvoir sur Julian Assange).

Sa conquête de Hollywood se renforce avec deux projets : Doctor Strange et The Imitation Game. Benedict Cumberbatch est en phase de négociation finale pour incarner le Sorcier Suprême de l'univers cinématique Marvel. Le rôle du super-héros Strange (prévu pour juillet 2016) aura l'avantage d'accroître sa popularité auprès du grand public. Manque un Oscar mais Benedict Cumberbatch y travaille.

Un oscar pour "The Imitation Game" ?

L'acteur a volé le rôle du mathématicien anglais Alan Turing à Leonardo DiCaprio dans le biopic The Imitation Game. Le film de Morten Tyldum, applaudi par la critique, a reçu le prix du public lors du dernier festival de Toronto

Pour rappel, depuis 2008 les films américains à avoir reçu ce prix ont ensuite régulièrement été récompensé aux Oscars (Slumdog MillionnaireLe Discours d'un roiHappiness, TherapyTwelve Years a Slave). Même s'il est trop tôt pour dire si Benedict Cumberbatch remportera la statuette, l'acteur anglais a en tout cas mis une sérieuse option sur le trophée hollywoodien.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/