2 min de lecture Cinéma

Benedict Cumberbatch demande la grâce de 49.000 homosexuels condamnés au Royaume-Uni

VIDÉO - À l'affiche de "The Imitation Game", l'acteur interprète le mathématicien Alan Turing condamné en 1952 pour "outrage aux bonnes mœurs". Contraint à la castration chimique, il est mort deux ans plus tard à l'âge de 41 ans.

Benedict Cumberbatch dans "The Imitation Game"
Benedict Cumberbatch dans "The Imitation Game"
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
et AFP

49.000. Tel est le nombre d'hommes condamnés par la loi pour homosexualité au Royaume-Uni. Les acteurs britanniques Benedict Cumberbatch et Stephen Fry ont demandé au gouvernement britannique de gracier tous les hommes autrefois condamnés, à l'image de ce qui a été fait pour le génie des mathématiques Alan Turing

"Les excuses (présentées en 2009 par le gouvernement de Gordon Brown) et la grâce (accordée en 2013 par la reine) d'Alan Turing sont les bienvenues mais laissent de côté plus de 49.000 hommes qui ont été condamnés par la même loi et dont beaucoup se sont suicidés", écrivent-ils dans une lettre ouverte publiée samedi dans le quotidien The Guardian

Une demande adressée au Prince William et à Kate Middleton

"Les lois homophobes du Royaume-Uni ont rendu intolérable la vie de générations d'hommes homosexuels et bisexuels. C'est aux jeunes leaders d'aujourd'hui, y compris le Duc et la Duchesse de Cambridge, de reconnaître cette facette de notre histoire et de ne pas la laisser perdurer", précise la lettre, interpellant directement le Prince William et son épouse Kate. 

À lire aussi
L'actrice Margaret Qualley, le 6 mai 2019 au Met Gala. Cinéma
VIDÉO - "Once Upon a Time... in Hollywood" : qui est Margaret Qualley, la révélation du film ?

"Nous appelons le gouvernement à entamer une discussion sur la possibilité de gracier tous les hommes, vivants ou décédés, qui, comme Alan Turing ont été reconnus coupables", termine la lettre également signée par le militant des droits de l'homme Peter Tatchell et le réalisateur norvégien Morten Tyldum. 

15.000 condamnés encore vivants

Ce dernier a réalisé The Imitation Game, le film biographique sur Alan Turing nommés pour huit oscars et neuf Bafta, dans lequel le mathématicien  briseur des codes nazis est interprété par Benedict Cumberbatch. Alan Turing, condamné en 1952 pour "outrage aux bonnes moeurs" et contraint à la castration chimique, est mort deux ans plus tard à l'âge de 41 ans, empoisonné au cyanure, sans que la thèse généralement retenue du suicide n'ait jamais été formellement prouvée. 

>
Bande-annonce "The Imitation Game"

La lettre ouverte renvoie vers une pétition sur la plate-forme Change.org plaidant également pour la grâce de ces quelque 49.000 hommes, dont 15.000 seraient encore vivants. Elle a réuni plus de 75.000 signatures. L'homosexualité a été dépénalisée en Angleterre et au Pays de Galles en 1967 puis en Écosse et en Irlande du Nord au début des années 1980.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Société Homosexualité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7776416190
Benedict Cumberbatch demande la grâce de 49.000 homosexuels condamnés au Royaume-Uni
Benedict Cumberbatch demande la grâce de 49.000 homosexuels condamnés au Royaume-Uni
VIDÉO - À l'affiche de "The Imitation Game", l'acteur interprète le mathématicien Alan Turing condamné en 1952 pour "outrage aux bonnes mœurs". Contraint à la castration chimique, il est mort deux ans plus tard à l'âge de 41 ans.
https://www.rtl.fr/culture/cine-series/benedict-cumberbatch-demande-la-grace-de-49-000-homosexuels-condamnes-au-royaume-uni-7776416190
2015-02-01 15:58:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/cmyZOadv8y744bDiGIErxA/330v220-2/online/image/2015/0105/7776108545_benedict-cumberbatch-dans-the-imitation-game.jpg