1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. "50 Nuances de Grey" : doublure fesses, prothèse de pénis et poils pubiens rajoutés dans des scènes de sexe
1 min de lecture

"50 Nuances de Grey" : doublure fesses, prothèse de pénis et poils pubiens rajoutés dans des scènes de sexe

Doublure fesses, prothèse de pénis, poils pubiens ajoutés en post-production : le directeur de la photographie de "50 Nuances de Grey" a dévoilé les "trucs" utilisés pour éviter aux acteurs d'être gênés.

"50 nuances de Grey" est seulement interdit aux moins de 12 ans en France
"50 nuances de Grey" est seulement interdit aux moins de 12 ans en France
Crédit : Capture d'écran - Universal studio
Martin Cadoret
Martin Cadoret

Le directeur de la photographie de 50 Nuances de Grey, Seamus McGarveyrévèle dans un entretien croisé au New York Times les coulisses des scènes de sexe du film. Tout a été fait pour que les interprètes de Christian Grey et Anastasia Steele soient gênés au minimum et leurs parties intimes exposées le moins souvent possible.

Ainsi, Jamie Dornan portait une prothèse par dessus son pénis, tandis que Dakota Johnson avait "une sorte de patch autour de son pubis et tout autour de son corps". L'équipe du film a donc été obligée d'ajouter des poils pubiens en post-production, "un des scénarios les plus surréalistes" de la carrière de McGarvey. Le directeur de la photographie de la romance soft-porn s'est également retrouvé à caster une doublure de fesses pour Dakota Johnson.

Pas parmi les tournages les plus torrides

Pour éviter de multiplier les prises, l'équipe tournait avec deux caméras, voire une caméra télécommandée pour éviter de gêner les acteurs avec un technicien trop proche. Pour donner un cachet un peu subversif à 50 Nuances de Grey, il explique que la caméra se tenait à distance et que le jeu des acteurs était moins chorégraphié lors des scènes dans la "salle de jeu" de Christian Grey.

Pour ceux qui s'imaginaient encore un tournage torride, Seamus McGarvey révèle qu'il a déjà participé à des tournages plus chauds. Finalement, les scènes de sexe les plus spontanées semblent se trouver dans les œuvres des autres cinéastes interrogés par le New York Times : Wild et Dallas Buyers Club de Jean-Marc Vallée ou encore la série The Affair diffusée sur la chaîne américaine Showtime.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/