1 min de lecture Art

Une oeuvre numérique vendue 69,3 millions de dollars aux enchères

Une oeuvre entièrement numérique de l'artiste américain Beeple a été vendue jeudi 69,3 millions de dollars par la maison d'enchères Christie's.

L'oeuvre Everydays: the First 5.000 Days, de l'artiste américain Beeple
L'oeuvre Everydays: the First 5.000 Days, de l'artiste américain Beeple Crédit : HANDOUT / CHRISTIE'S AUCTION HOUSE / AFP
William Vuillez
William Vuillez
et AFP

C'est un record qui témoigne de la révolution en cours sur ce marché longtemps confidentiel. Ce jeudi, Everydays: the First 5.000 Days, une oeuvre entièrement numérique de l'artiste américain Beeple, a été vendue jeudi 69,3 millions de dollars par la maison d'enchères Christie's. Il s'agit d'un assemblage de dessins et animations réalisés quotidiennement durant 5.000 jours d'affilée, explique l'artiste de son vrai nom Mike Winkelmann,

"Merde alors", a réagi Mike Winkelmann sur son compte Twitter après la clôture de la vente, qui aura duré deux semaines au total. Deuxième record, quelque 22 millions d'internautes ont suivi les dernières minutes de la vente sur le site de Christie's, pour ce qui constituait la première vente d'une oeuvre entièrement numérique par une maison d'enchères majeure.

Âgé de 39 ans, Mike Winkelmann était connu pour ses projets numériques et collaborations, mais avant fin octobre, il n'avait encore jamais vendu d'oeuvre à son nom. La vente de jeudi illustre la montée en puissance d'une nouvelle technologie d'authentification, utilisant la "blockchain" utilisée pour les cryptomonnaies, présentée comme un remède miracle aux copies, un des freins au développement de l'art numérique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Art Vente aux enchères États-Unis
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants