1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. Tanguy Pastureau : le Printemps des Poètes, c'est si beau
2 min de lecture

Tanguy Pastureau : le Printemps des Poètes, c'est si beau

REPLAY - Samedi a débuté le 18e Printemps des Poètes qui, une fois l'an, permet de sortir de la trivialité et de se laisser aller, au fil des mots, à apprécier une jolie phrase comme on le fait avec un verre de vin. Ou tout un poème, comme on le fait avec une bouteille de vin. Ou un recueil entier, mais là, on est totalement cuit.

Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau
Crédit : Elodie Grégoire
Tanguy Pastureau : le Printemps des Poètes, c'est si beau
00:02:37
Tanguy Pastureau : le Printemps des Poètes, c'est si beau
00:02:40

Samedi 6 mars a débuté la 18e édition du Printemps des Poètes, qui fût initié en 1999 par Jack Lang, qui a aussi lancé la Fête de la Musique, la Fête du Cinéma, les Journées du Patrimoine, c’est une sorte de G.O à qui on aurait donné la carte Gold de l’État en lui disant "Pépère, éclate toi, comme un chinois chez Vuitton".

Chaque année, alors que les bourgeons éclosent et que les jupes raccourcissent, Diam’s par exemple exhibe un demi-orteil au lieu de zéro l’hiver, on poétise. Dans le métro, on ne pense plus "ça pue l’urine", mais "Ces effluves nauséabondes, de nos narines entraînent l’hécatombe". Au Pôle Emploi, on ne dit pas "Y'a pas de boulot", mais "Niveau travail c’est peau de zobi, comme dans le désert de Gobi". Vous voyez, la poésie, c’est basique, deux rimes et c’est dans la poche, si vous écrivez un poème, derrière vous pouvez rédiger 140 chansons pour Kendji Girac en 15 jours.

Pour le Printemps des Poètes, des poèmes sont affichés dans les rames de la RATP, c’est le seul endroit où vous lirez de la poésie le nez écrasé dans les aisselles d’un type poilu, la RATP, niveau promiscuité c’est Woodstock sans la musique. Et cette édition est dédiée à Ashraf Fayad, un poète condamné à 8 ans de prison et 800 coups de fouet par l’Arabie Saoudite, nos copains à nous qu’on leur vend des armes pour tout péter.

Il faut dire que Fayad a été jugé coupable d’athéisme, si en plus il avait chanté la Salsa du Démon, on le pendait. Là-bas on coupe les mains des voleurs, la tête des opposants, pas besoin de casier judiciaire, celui qui a un corps complet, c’est qu’il a tout fait bien. Oscar Pistorius, c’est sans doute juste un type qui a traversé hors des clous à Riyad, on lui a dit, ah, monsieur, ce sera les deux pieds.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.