1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. Tanguy Pastureau : fin du festival porno de Cannes
2 min de lecture

Tanguy Pastureau : fin du festival porno de Cannes

Les stars ont exhibé seins et fesses et le tapis rouge a vu défiler toutes les starlettes de télé-réalité existantes : le Festival de Cannes, autrefois glamour, n'est plus qu'un cloaque vulgaire et dégénéré où les bas instincts et les pulsions primales sont flattés 24/24h.

Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau
Crédit : RTL
Tanguy Pastureau : fin du festival porno de Cannes
03:34
Tanguy Pastureau du 24 mai 2015
03:32

Catherine Deneuve le dit, il n’y a plus de stars en France. Il n’y a en fait plus que des people, ces sous-stars à un euro qui font des selfies avec leurs 5 fans et font suer le pervers en déballant leur jambon Madrange.
 
Exemple à Cannes où cette année tout était vulgaire, elle est loin Grace Kelly, en 2015 il n’y a plus que des Kelly qui montrent leur graisse.
 
Dès le premier jour Sophie Marceau sortait sa culotte, elle avait naguère déjà déballé un sein, et va donc finir sapée comme une fillette de deux ans à la plage, cul nu avec un T-shirt Tchoupi, un seau et une pelle. Marceau c’est la seule qui commence le tapis rouge en robe et le finit en course en sac, avec ses nippes niveau des genoux.
 
Ce n’est pas la seule à pratiquer l’exhib, Cannes c’est le bois de Vincennes. Salma Hayek, l’actrice mexicaine, a monté les marches en robe Gucci (Rachida Dati l’a appelée pour lui dire de la passer en notes de frais), robe ultra-décolletée qui lui remontait les seins au-dessus du pif, elle a failli mourir étouffée, c’était une compression de César. Pour les photographes juchés sur leurs escabeaux, Salma Hayek c’est la même chose que quand Yann Arthus Bertrand en hélico shoote les gorges du Verdon. On a plus vu de seins en 15 jours qu’un radiologue qui bosse dans un centre de mammographie en un an.
 
Outre ces deux-trois stars à poils, Cannes a été polluée cette année par la téléréalité. A monté les marches, Afida Turner, la belle-fille française de Tina Turner, qui a sorti un single en 12 ans, et qui portait une robe sexy à faire passer Salma Hayek pour une mémère à niqab. Elle a exhibé son 110D, Cannes c’est le mélange du Salon de l’Agriculture et de celui du tuning. Et Ayem, de Secret Story 5, avec un petit haut contenant 4 cm² de tissu.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/