2 min de lecture Littérature

"Sérotonine" : Michel Houellebecq fait polémique en s'attaquant à Niort

En qualifiant la préfecture des Deux-Sèvres de ville parmi les "plus laides qu'il m'ait été donné de voir", l'auteur de la rentrée 2019 a soulevé l'indignation.

Michel Houellebecq, le 9 mars 2017
Michel Houellebecq, le 9 mars 2017 Crédit : EDUARDO MUNOZ ALVAREZ / AFP
AymericParthonnaud1
Aymeric Parthonnaud
Journaliste

Voici la phrase qui fait trembler la capitale des Deux-Sèvres. Dans son nouveau roman, Sérotonine, qui sera l’événement littéraire de cette année 2019, l'écrivain français décrit, à travers la voix de son personnage Florent-Claude Labrouste, la ville de Niort comme "l'une des villes les plus laides qu'il m'ait été donné de voir". Une sentence cruelle et implacable qui a tôt fait de rallumer la colère des habitants qui ont plus que soupé des critiques sur leur commune. 

Les journalistes de La Nouvelle République ont été les premiers à s'émouvoir de cette critique... qui n'est pas nouvelle. Ils se souviennent : "Cette attaque gratuite de Michel Houellebecq rappelait bien vite quelques mauvais souvenirs, quelques visions très parisiennes de journalistes de la capitale en mal d’inspiration ou de comiques à l’humour décapant inapproprié. Revenait en mémoire ce sinistre reportage du 15 août 2012 sur France 2. Le téléspectateur y découvrait une ville désertée en ce jour férié, une cité fantomatique. 'Le vent, le calme, un calme qui perturbe les plus endurcis.' Les clichés avaient frappé les esprits, choqué surtout les Niortais, notamment les élus qui n’avaient pas manqué de réagir". 

Et si les Niortais boycottaient son livre ?

Romain Boeuf-Alary
Partager la citation

La Chambre de commerce et d’industrie du département avait exigé des excuses de France Télévision pour ce portrait  peu avenant de Niort. L'un des journalistes de France 2, Alain Darrigrand, s'était même excusé pour ce reportage : "Sincèrement désolé d’avoir contribué à écorner l’image de Niort (...) Il s’agissait de prendre exemple sur une ville moyenne pour montrer que le 15 août est une journée morte dans la France entière". 

À lire aussi
Dan Franck, le 21 janvier 2016 littérature
"Les Livres ont la parole" : "Le Vol de la Joconde" de Dan Franck

L'émotion est aussi partagée par les élus de la région comme le député LaREM de la première circonscription des Deux Sèvres, Guillaume Chiche, qui a invité l'écrivain "à sortir de la sphère parisienne" et "à venir découvrir les richesses" de Niort. Certains habitants de la région allaient même jusqu'à appeler les habitants à boycotter le roman très attendu

Naturellement, les internautes oscillaient entre petite guerre mesquine sur d'autres villes jugées plus laides encore que Niort, critique du physique de Michel Houellebecq lui-même et entreprise de charme en partageant leurs plus belles photos de la ville. N'oublions pas cependant que Michel Houellebecq est un romancier et que les opinions, parfois rudes de ses personnages, ne peuvent se confondre avec la pensée de l'écrivain. Privilège de la fiction.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Littérature Niort Livres
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796114073
"Sérotonine" : Michel Houellebecq fait polémique en s'attaquant à Niort
"Sérotonine" : Michel Houellebecq fait polémique en s'attaquant à Niort
En qualifiant la préfecture des Deux-Sèvres de ville parmi les "plus laides qu'il m'ait été donné de voir", l'auteur de la rentrée 2019 a soulevé l'indignation.
https://www.rtl.fr/culture/arts-spectacles/serotonine-michel-houellebecq-fait-polemique-en-s-attaquant-a-niort-7796114073
2019-01-03 11:48:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/brW13q-CWAtm9-w8UaR7Aw/330v220-2/online/image/2019/0103/7796114159_michel-houellebcq-le-9-mars-2017.jpg