1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. Marcel Proust apparait dans un vieux film en noir et blanc
4 min de lecture

Marcel Proust apparait dans un vieux film en noir et blanc

L'écrivain français disparu en 1922 a été reconnu sur un vieux film en noir et blanc, datant de 1904.

Marcel Proust, pour la première fois dans un film de 1904 ?
Marcel Proust, pour la première fois dans un film de 1904 ?
Crédit : Capture d'écran / CNC / Le point
Marcel Proust apparait dans un vieux film en noir et blanc
05:37
Marcel Proust apparait dans un vieux film en noir et blanc
05:45
Adeline François

C'est une apparition qui met en émoi le monde littéraire. En visionnant un vieux film, en noir et blanc un chercheur canadien a découvert une apparition presque divine : celle de Marcel Proust. Le film date de 1904, ce sont en fait les images d'un cortège nuptial à la sortie d'une église. La vidéo avait été commandée par la famille de la mariée pour immortaliser ce moment. L'événement survient à la 37e seconde. Un  jeune homme à moustache, en redingote et chapeau melon, descend précipitamment les marches de l'église.

Cet homme, le chercheur est formel : il s'agit de l'écrivain Marcel Proust. Les spécialistes que le Point a interrogés sont également formels. Si cette vidéo suscite tant d'émoi, c'est parce que ce sont les seules images filmées connues de l'auteur de "À la recherche du temps perdu". Jusqu'à ce jour, les historiens avaient connaissance uniquement de photos. 

C'est un document émouvant, mais surtout précieux sur l'univers proustien, disent les spécialistes. Ces images sont une plongée dans le monde de ces aristocrates à partir desquels Proust inventa les Guermantes. C'était neuf ans avant la publication du premier volume de son livre "Du côté de chez Swann".

L'histoire des enfants réunionnais de la Creuse

21 photos d'identité ont été publiées dans l'édition de La Croix du jeudi 16 février. Sur les clichés, des filles et des garçons aux cheveux noirs et à la peau foncée. Tous sont Réunionnais et tous ont grandi en Creuse. Ce mercredi 15 septembre sera remis le premier rapport de la commission d'information  des enfants réunionnais de la Creuse. 

À lire aussi

Une commission qui doit faire la lumière sur l'exil forcé de plus de 2000 enfants réunionnais, entre 1963 et 1982. Dans le cadre d'un dispositif mis en place par Michel Debré, ils ont été transférés de leur île vers la métropole pour repeupler les départements les plus touchés par l'exode rural , en particulier celui de la Creuse. Des enfants déracinés, coupés de leur famille souvent sans le consentement de parents qui ne savaient  pas lire et à qui on avait fait croire qu'ils reviendraient.

 "On nous a volé notre histoire, notre identité notre culture", disent ces enfants devenus grands, dans le journal La Croix. "Il y a encore aujourd'hui sur l’île de la Réunion des parents meurtris qui cherchent ces enfants", explique Valérie, 54 ans. Elle a passé sa vie à reconstituer le puzzle de son histoire. Elle est  arrivée de la Réunion en 1966 à l'âge de 3 ans et demi avec ses 5 frères et sœurs, aussitôt débarqués en Creuse, aussitôt séparés. 

"On s'est croisé pendant des années à Guéret sans savoir qu'on était frères et sœurs." Elle a découvert la vérité à 16 ans en fouillant dans une armoire ou elle a retrouvé ses vrais papiers. Valérie s'appelait en réalité Marie-Germaine. Elle a même appris il y a quelques mois que son père était encore en vie. Ce temps perdu ne se rattrapera pas. 

Les partis politiques passés au crible

La campagne présidentielle est en principe marquée par la suspension des licenciements. Cela s'est toujours vérifié : avant chaque  présidentielle, les entreprises gardent dans leur carton leurs plans sociaux, mais ce temps-là est révolu. "Plans sociaux, la fin de la trêve électorale" titre ce matin le journal Les Échos. Les entreprises ne perdent plus leur temps. Vivarte, Whirlpool, ou encore le quotidien La Voix du Nord, ont annoncé des plans sociaux. C'est "business as usual" déclare un observateur. Selon un syndicaliste, "C'est surtout que les patrons ont une orientation politique qui ne les pousse pas à ménager le pouvoir en place." Le quotidien économique rappelle que PSA avait attendu juillet 2012 pour annoncer la fermeture de son usine d'Aulnay-sous-Bois ou travaillaient 3000 personnes, alors que cette restructuration était prête bien avant la présidentielle. Elle était alors restée dans les tiroirs pour ne pas mettre en difficulté Nicolas Sarkozy.

En revanche il y a un sujet absent de la campagne selon Le Figaro : la hausse prochaine des taux d'intérêt. "La France dans le piège de la dette" titre le journal ce jeudi 16 février. La France ploie sous un endettement de 2.200 milliards d'euros,  soit 32.000 euros par Français. "C'est l'autre État d'urgence, mais hélas, à l'exception de François Fillon, le sujet ne semble pas préoccuper les candidats. La problématique fait quand même la une du Point,  qui titre "Le parti de la faillite", en illustrant sa une avec une photo de Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon et Jean-Marie Le Pen.

Marine Le Pen est également en une du Parisien Aujourd'hui en France. "Pour elle, tout va bien" titre le journal qui note que tout semble glisser sur la candidate du Front national. Ses adversaires en sont désormais à brandir la menace qu'elle pourrait accéder aux plus hautes fonctions. Depuis des années, lorsque l'hypothèse d'une  victoire d'un candidat FN à l'Élysée est évoquée, la référence au duel entre Jacques Chirac et Jean-Marie Le Pen de 2002 est censée mettre un terme aux interrogations. C'est oublier un peu vite que c'était il y a déjà 15 ans. "C'est loin 2002, très loin" écrit Stéphane Albouy. Inutile de partir à la recherche de ce temps perdu.

Le tour du monde en 22 jours

Le tour du monde... Le voyage des voyages, le rêve d'une vie. Certains franchissent le pas et prennent une année sabbatique, mais que de temps perdu ! Il suffit de poser 22 jours. C'est en effet possible de réaliser le tour du monde en 22 jours. Deux voyagistes français le proposent, le Figaro a testé:  un seul avion, tout est organisé : décollage de Roissy, Charles-de-Gaulle et c'est parti pour une boucle de trois semaines qui passe par Rio de Janeiro au Brésil, le Machu Picchu au Pérou, l'île de Paques, Tahiti, la baie d'Along au Vietnam, le Taj Mahal en Inde, la grande barrière de corail, avant de finir à Pétra, en Jordanie. Un concentré d'images servies sur un plateau en 12 escales et autant de cartes postales figées sur un iPad. Il faut compter 20.000 euros pour ce voyage. Oubliez la découverte improvisée au gré de l'inspiration du jour et des alizés. Souvenez-vous que "Le seul véritable voyage, le seul bain de Jouvence, ce ne serait pas d’aller vers de nouveaux paysages, mais d’avoir d’autres yeux." C'est Marcel Proust qui le disait. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/