1 min de lecture Éducation nationale

Les antonomases ou l'art d'utiliser un nom propre comme un nom commun

L’antonomase, du grec antonomazein, "appeler d’un nom différent", est une figure de style consistant à utiliser un nom propre comme un nom commun.

Muriel Gilbert Un bonbon sur la langue Muriel Gilbert
>
Les antonomases ou l'art d'utiliser un nom propre comme un nom commun Crédit Image : PATRICK PLEUL / DPA / AFP | Crédit Média : Muriel Gilbert | Durée : | Date : La page de l'émission
Muriel Gilbert
Muriel Gilbert et La rédaction numérique de RTL

"Ce vandale a renversé de la béchamel sur mon pantalon." Que remarquez-vous de particulier dans cette phrase ? En voici une autre : "On distingue la silhouette d’un renard qui rôde autour des poubelles." Toujours rien… Ces phrases sont truffées d’antonomases ! L’antonomase, du grec antonomazein, "appeler d’un nom différent", est une figure de style consistant à utiliser un nom propre comme un nom commun. 

Par exemple, vandale, béchamel, pantalon, silhouette, renard ou poubelle ! Les Vandales étaient un peuple germanique qui a envahi l’empire romain en détruisant tout sur son passage. On donne son nom par antonomase aux personnes destructrices. Louis Béchameil était le maître d’hôtel de Louis XIV. Il a inventé la sauce qui porte (presque) son nom, la béchamel. Pantalon était un personnage de commedia dell’arte qui portait des culottes longues. Et une "silhouette" est un "dessin au trait aux contours schématiques" (Larousse), en souvenir d’Étienne de Silhouette, impopulaire contrôleur général des finances de Louis XV, peut-être (l’explication est controversée) en raison des caricatures qu’on dessinait pour le ridiculiser.

Et le renard ? Le Roman de Renart a été écrit au XIIe siècle. Renart était à l’époque un prénom, comme Renaud, tandis que l’animal s’appelait un "goupil". Cette histoire de goupil eut tant de succès que le prénom de son héros, par antonomase, en est venu à représenter la race entière des renards (avec un d final depuis le XVIe siècle). Enfin, nos poubelles tiennent leur nom d’Eugène Poubelle, préfet à la fin du XIXe siècle du département de la Seine, où il ordonna l’usage de récipients pour garantir la propreté des rues, qui depuis ont hérité de son patronyme.

À lire aussi
Jean-Michel Blanquer, le 31 août 2018 médias
Quand Jean-Michel Blanquer se trompe sur la conjugaison du verbe "courir"

Quand on parle d’un séducteur comme d’un don juan ou des oiseaux de mauvais augure comme de cassandres, ce sont donc aussi des antonomases. Et on en crée tous les jours, des antonomases. Par exemple, si je dis "Bernard Poirette, ce Mozart de l’info", hop, je viens créer une antonomase. C’est pas chouette ?

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale France Littérature
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791714114
Les antonomases ou l'art d'utiliser un nom propre comme un nom commun
Les antonomases ou l'art d'utiliser un nom propre comme un nom commun
L’antonomase, du grec antonomazein, "appeler d’un nom différent", est une figure de style consistant à utiliser un nom propre comme un nom commun.
https://www.rtl.fr/culture/arts-spectacles/les-antonomases-ou-l-art-d-utiliser-un-nom-propre-comme-un-nom-commun-7791714114
2018-01-06 10:46:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/EQ9i3ogUA44bMzOG8SRABA/330v220-2/online/image/2018/0106/7791716809_un-renard-en-allemagne-en-2017-illustration.jpg