1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. Lenny Kravitz met le feu à Paris Bercy avec un show très rock
1 min de lecture

Lenny Kravitz met le feu à Paris Bercy avec un show très rock

Lenny Kravitz a enflammé Bercy à Paris ce dimanche.

Lenny Kravitz à Bercy le 23 novembre 2014
Lenny Kravitz à Bercy le 23 novembre 2014
Crédit : FRANCOIS GUILLOT / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Un spectacle énergisant, des classiques qui ne déçoivent pas et un chanteur électrique : le concert de Lenny Kravitz à Paris Bercy a été ce dimanche résolument rock, l'artiste quinqua ayant gardé sa fougue intacte. Pour sa première date en France, le quinquagénaire aux muscles saillants avait choisi une salle qui se prêtait peu à l'intimité, mais sur une scène épurée, sans aucun mobilier, le chanteur est parvenu à exalter son public.

L'artiste aux quarante millions de disques vendus a ouvert le spectacle avec un titre de "Strut", son dernier album, Dirty White Boots, avant d'enchaîner sur l'entraînant American Woman. Pantalon moulant en cuir, veste en daim sur débardeur doré à paillettes, lunettes de soleil, et le torse chargé de colliers, Lenny Kravitz a ramené le public vingt ans en arrière avec It ain't over 'til it's over et son refrain plein de langueur.

Lenny Kravitz très ému

Après une déclaration d'amour à Paris, où il a un pied-à-terre, Lenny Kravitz a rendu hommage à sa ville d'origine avec New York City, extrait de "Strut". Tombant la veste et dévoilant des biceps parfaitement dessinés, le chanteur a joué de sa sensualité, se déhanchant sur ses tubes d'hier Dancin' 'Til Dawn) et d'avant-hier (Let Love Rule, Mama said, Sister, I belong to you...).

Vidéos psychédéliques, vestes en cuir, tatouages et coupes de cheveux évocatrices : la mise en scène et les musiciens (parmi lesquels de nombreuses femmes, comme la batteuse Cindy Blackman) évoquaient le Lenny Kravitz des années 80, bien loin de l'électro ou du groove.

À lire aussi

Transporté par un public qui lui répondait à l'unisson sur Let Love Rule, Lenny Kravitz, visiblement très ému, a fait durer le plaisir pour une version extra-longue du titre sorti en 1989. Puis les guitares et leurs riffs ont repris le dessus avec Fly Away, le nouveau titre Sex, avant d'exploser sur Are you gonna go my way. Lenny Kravitz poursuit sa tournée en France jusqu'au 11 décembre (Dijon, Lyon, Nice, Marseille, Bordeaux, Nantes et Lille).

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/