2 min de lecture Laissez-vous tenter

Laurent Gaudé : "On parle moins de héros, de risques et de victoires aujourd'hui"

INTERVIEW - Laurent Gaudé fait partie des 560 romanciers publiés en cette rentrée littéraire. Il présente son nouveau roman "Écoutez nos défaites".

Laissez-vous tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Laurent Gaudé : "On parle moins de héros, de risques et de victoires aujourd'hui" Crédit Image : AFP | Crédit Média : Bernard Lehut | Durée : | Date : La page de l'émission
Bernard Lehut
Bernard Lehut Journaliste RTL

Laurent Gaudé fait partie des 560 romanciers français ou étrangers publiés d'ici octobre. Selon le palmarès L'Express-RTL, son livre Écoutez nos défaites, édité par Actes Sud, réussi le meilleur démarrage juste derrière celui d'Amélie Nothomb. Après l'ouragan Katrina dans Ouragan, le séisme en Haïti avec Danser les ombres ou les migrants dans Eldorado, l'auteur met en scène la rencontre d'une femme et d'un homme en lutte, chacun à leur manière, contre la barbarie islamiste.

Mariam, est Irakienne et archéologue. Elle tente de sauver les trésors du Moyen-Orient de la folie destructrice de Daesh. Lui, Assem, est un agent des services secrets français envoyé pour une ultime mission très spéciale. Ils vont s'aimer, et bien plus que ça, le temps d'une nuit. Mais le livre va plus loin : Laurent Gaudé convoque la grande Histoire, et raconte trois autres guerres, celle d'Hannibal contre Rome, du général Grant face aux confédérés pendant la Guerre de Sécession, et de l'Éthiopien Haïlé Sélassié contre Mussolini. En quoi ce passé-là nous aide à mieux comprendre le présent ? "Il s'agit d'interroger les notions de la défaite et de la victoire, et de décliner les exemples pour comparer comment la guerre a changé. On parle moins de héros, de risques et de victoires aujourd'hui. Est-ce qu'aujourd'hui, le but des guerres est la victoire ? J'en doute", explique l'auteur.

Le changement de la figure héroïque

On peut être un héros et finir en salaud comme l'Éthiopien Haïlé Sélassié, d'abord défenseur de son pays occupé par Mussolini puis vieil empereur tyrannique et mégalomaniaque. Il est dans le livre comme le Général Grant et Hannibal. "Pour moi, Sélassié est un héros dans la défaite avec son discours qui résonne encore. Il voit que personne n'a envie de mourir pour l'Éthiopie. Mais, quand il revient au pouvoir, il est un peu laid", explique l'auteur. Le héros du roman de son côté est un agent secret. Un combattant moderne en quelque sorte. Par définition, l'agent secret reste anonyme, donc il ne peut pas devenir un héros. "Il n'y a plus cette figure héroïque incontestable, puisque la guerre se fait autrement", poursuit l'auteur.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Laissez-vous tenter Littérature Roman
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants