2 min de lecture

Jean-Claude Carrière : "Je crois à l'enracinement, mais pour un seul pied"

REPLAY - Marie Drucker commente l'actualité de ce samedi 5 septembre avec le scénariste et écrivain.

245-PARIZOT Le Journal Inattendu Vincent Parizot iTunes RSS
>
Jean-Claude Carrière : "Je crois à l'enracinement, mais pour un seul pied" Crédit Image : Elodie Grégoire | Crédit Média : Marie Drucker | Durée : | Date : La page de l'émission
Marie Drucker
Marie Drucker Journaliste RTL

Scénariste, écrivain, dramaturge, "conteur", comme il se définit lui-même... Jean-Claude Carrière, qui publie Croyance (Odile Jacob, mai 2015), revient sur son parcours avec Marie Drucker. 

Invité à commenter l'actualité, l'écrivain, fils de viticulteurs, s'intéresse à la condition des agriculteurs. Il se souvient de "cette petite agriculture qui a totalement disparu dans les années 1950" : "on pouvait vivre de la terre avec deux hectares, en faisant à la fois des fruits, des légumes et de la vigne..." Qu'a-t-il retenu de cette culture paysanne ? "Je crois être le seul écrivain français à savoir encore labourer avec un cheval", plaisante-t-il. "Ça a été ma première culture. Dans notre maison, il n'y avait pas un seul livre et pas une seule image sur les murs", se souvient Jean-Claude Carrière. "Les seules images que nous avions étaient celles d'Hergé et Tintin". 

Je crois à l'enracinement, mais pour un seul pied. Il faut avoir un endroit pour dire je suis chez moi. Mais l'autre pied doit se balader partout.

Jean-Claude Carrière
Partager la citation

"Je n'en reviens pas que, d'un côté les deux tiers de l'humanité n'ont rien à manger et, de l'autre côté, on va sacrifier des truies et des cochons pour rien, souligne-t-il, en référence à la crise des éleveurs. Le monde tourne autour d'un axe absurde de plus en plus flagrant". 

Toujours attaché à son village natal de l'Hérault, où il réside, plusieurs mois par an, dans la maison familiale, Jean-Claude Carrière "croit à l'enracinement, mais pour un seul pied". Pour lui, il faut avoir "un endroit pour dire je suis chez moi. Mais l'autre pied doit se balader partout".

Je voudrais qu'on donne le pouvoir au Front national pendant six mois

Jean-Claude Carrière
Partager la citation

Interrogé sur le Front nationa, qui fait aussi l'actualité, l'écrivain estime que ce parti "ne pourrait pas gouverner, car on ne gouverne pas seulement avec des nons". "Je voudrais qu'on donne le pouvoir au Front national pendant six mois, un an s'il le faut, afin de prouver de prouver leur incapacité et la pauvreté extrême de leur programme", imagine-t-il. 

Ce Journal inattendu se poursuit avec un invité surprise, Éric Emmanuel Schmitt, qui dresse le portrait tout en paradoxes de l'auteur. Les deux écrivains dialoguent ensuite sur la croyance, et le rapport entre science et religion, thème du dernier livre de Jean-Claude Carrière.

Lire la suite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779622258
Jean-Claude Carrière : "Je crois à l'enracinement, mais pour un seul pied"
Jean-Claude Carrière : "Je crois à l'enracinement, mais pour un seul pied"
REPLAY - Marie Drucker commente l'actualité de ce samedi 5 septembre avec le scénariste et écrivain.
https://www.rtl.fr/culture/arts-spectacles/jean-claude-carriere-je-crois-a-l-enracinement-mais-pour-un-seul-pied-7779622258
2015-09-05 13:04:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/tui3XKrHIsD6uAc3kHQJwg/330v220-2/online/image/2014/0423/7771374503_marie-drucker.jpg