3 min de lecture Chris Evans

"Captain America 2" : les 6 raisons de la réussite du nouveau film Marvel

DÉCRYPTAGE - Le second volet du blockbuster "Captain America" réunit tous les bons ingrédients déjà présents dans "Iron Man 3" ou "Thor 2". Le super-héros au bouclier indestructible assume enfin son statut d'icône.

L'affiche du deuxième volet de "Captain America", à venir le 26 mars prochain
L'affiche du deuxième volet de "Captain America", à venir le 26 mars prochain Crédit : Marvel/The Walt Disney Company
Mathilde Cesbron
Mathilde Cesbron
Journaliste RTL

Steve Rodgers a bien grandi. Dans le premier volet de Captain America en 2011, le public découvrait ce frêle soldat, gauche et timide, qu’une expérience changea en super-héros musclé et naïf. (Spoiler. Attention, cet article peut révéler certains éléments du film)

Jugé trop kitsch, pas drôle et un peu ringard par grand nombre de fans, le film de guerre avait moins plu que le premier volet d’Iron Man en 2008 (370 millions de dollars contre 585 millions) ou celui de Thor (449 millions de dollars) en 2011.

Ce nouveau volet, Le soldat de l’hiver pourrait bien redorer le bouclier de Captain America. Le film compile enfin tous les ingrédients qui font les bons films Marvel. 

1 – De l’humour

Le premier volet de Captain America en manquait cruellement. Dans ce second épisode, Steve Rodgers se déride enfin. 

À lire aussi
Chris Evans et Jennifer Lopez aux Oscars 2019 Oscars
Oscars 2019 : Chris Evans (Captain America) spoile la victoire de "Black Panther"

Comme dans Iron Man ou Thor, une pointe d’humour arrive toujours au bon moment, pour relâcher la tension dans une situation délicate. Situations cocasses entre le Faucon et le super-héros, plaisanterie évoquant Coluche et Louis de Funès, et chamailleries avec Scarlett Johansson rythment le film.

2 – Un thriller politique

Les studios Marvel-Disney n’ont pas misé sur un second film de guerre. Et ils ont bien fait. Dans le premier volet de Captain America, l’histoire se déroulait durant la seconde guerre mondiale et prenait volontairement des airs de documentaire d’époque. Le rendu était raté. 

Comme dans Iron Man 3, Captain America, dans ce nouvel épisodese retrouve au cœur d’une conspiration politique grandissante, chargé d’assurer la sécurité nationale. Les réalisateurs ont confié avoir été inspirés par le récent scandale des écoutes de la NSA. Bien ancrée dans la réalité, l’intrigue gagne en dynamisme et en intensité. 

3 – Une bromance au cœur de l’histoire

Captain America 2 est aussi une histoire d'amitié. Tout comme Tony Stark et James Rodhes (surnommé Rodhey), Steve Rodgers et Sam Wilson (Le Faucon) règlent leurs comptes en duo et se taquinent pendant les scènes de combat. Au fur et à mesure de l'histoire, le Faucon devient un allié sûr et un ami sur qui compter. 

4 – Un héros tourmenté

Le super-héros torturé est à la mode au cinéma. Après un Batman très sombre (The Dark Knight), un Iron Man sujet à des crises d'angoisse, Captain America souffre, lui, de son décalage avec la société. Congelé à la fin de la Seconde guerre mondiale, Steve Rodgers se réveille dans les années 2010.

Complètement déphasé, il n'a pas de petite amie, ni d'ami. Il vit seul dans son appartement et écoute de la musique sur un tourne-disque. Il continue de voir son ex-fiancée, Peggy Carter, désormais très âgée. L'acteur Chris Evans transmet parfaitement la mélancolie qui habite le super-héros. 

5 – Un méchant plus complexe

Captain America est à nouveau confronté à l'HYDRA. Mais cette fois, l'ennemi est plus sournois. Il n'est pas immédiatement identifié et révèle les faiblesses du super-héros. Malgré son sacrifice, Rodgers ne parvient pas à l'éradiquer à la fin de l'épisode, contrairement à Crâne Rouge dans le premier volet. 

L'incarnation du méchant dans Captain America force Steve Rodgers à accepter ses limites, à affronter son passé et ses regrets. 

6 – Une collaboratrice de poigne

Que deviendrait Iron Man sans Pepper Potts pour lui venir en aide dans l'épisode 3 ? Et que ferait Thor sans l'ingéniosité du Dr Jane Foster ? Dans Captain America 2, Steve Rodgers a désormais sa super-héroïne, la Veuve Noire.

Le personnage incarné par Scarlett Johansson sauve plusieurs fois la mise à son acolyte des Avengers, Elle n'est pas une demoiselle en détresse mais bien une redoutable alliée et une amie pour Captain America. L'HYDRA n'a qu'à bien se tenir. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Chris Evans Disney Marvel
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants