2 min de lecture Exposition

Barbie a 60 ans : rencontre avec le plus grand collectionneur de France

Elle mesure 29 cm, elle n'a pas une ride et fêtera le 9 mars ses 60 ans. Elle c'est Barbie. Chaque année il s'en vend 58 millions d'exemplaires dans le monde. Visite chez le plus grand collectionneur français de Barbie, il est à Lyon, son nom Eric Chatillon.

Laissez-vous tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Barbie a 60 ans : rencontre avec le plus grand collectionneur de France Crédit Image : JOHN D. MCHUGH / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Laurent Marsick
Laurent Marsick
Journaliste RTL

Éric Chatillon est un passionné, un véritable historien de Barbie, sa collection n'est pas une accumulation bête et stupide. Il collectionne avec soin ses 400 Barbie. Chacune raconte un bout d'histoire, un bout de notre histoire. Dans les vitrines de sa collection, 400 Barbie plus une... qui n'en est pas une. La première qui inspira Barbie, encore dans son emballage, ne s'appelle pas Barbie, mais "Bild Lilli" première poupée mannequin lancée en Allemagne un peu plus tôt... et qui était destinée aux garçons !

On doit Barbie à une Américaine en vacances en Suisse, Ruth Handler, qui rêvait de créer une poupée pour occuper les filles dont sa fille Barbara (qui donnera son prénom à Barbie). Ruth Handler tomba nez à nez avec Bild Lilli dans une vitrine. Elle venait de trouver le modèle pour sa Barbie. La suite, on la connaît : un succès mondial et phénoménal. 

Qui dit Barbie, dit bien sûr garde robe.. D'ailleurs le génie de ce couple américain (Ruth et Elliot Handler) est d'avoir trouvé un moyen imparable pour fidéliser les petites filles. Au départ, Barbie est vendue en maillot de bain, charge aux fillettes de l'habiller en achetant des vêtements vendus séparément. Une garde robe qui raconte aussi notre histoire au delà de l'histoire de la poupée avec quelques anecdotes amusantes et qui nous concerne, nous, les Français. À l'époque, en effet, si les designer de Barbie s'inspiraient de la mode française ils avaient toujours tendance à ajouter des accessoires pour "américaniser" la poupée, ce qui n'était pas sans déplaire aux mères de familles françaises.  

Et puis  un jour Barbie fût dotée de la parole... Années 90, pas de piles, mais un ingénieux système, une tirette dans la nuque de Barbie, et à l'intérieur de son corps un mini disque,  plusieurs phrases enregistrées on tire et hop Barbie se met à parler : "Allons faire du shopping", "Il fait grand faim", "Allons voir mon amie"... 

À lire aussi
Une statue d'un gardien de la tombe de Toutankhamon exposée à La Villette exposition
Les infos de 7h30 - "Toutânkhamon" bat le record de l'exposition la plus visitée en France

Elle sait tout faire Barbie ! Piloter un avion, danser, chanter, faire l'actrice... mais en 1961, il y a une chose qu'elle regrettait dans une chanson intitulée Nobody Taught Me : personne ne lui avait appris à tomber amoureuse. Un des compositeurs de cette chanson pour l'anecdote s'appelle Ken Darby à qui on doit un tube Love me tender dans le film du même nom et chanté par Elvis Presley en 1956. Éric Chatillon a compilé toute cette histoire dans un petit livre "Barbie en France" édité chez Dollexpo.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Exposition Art
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants