2 min de lecture Vidéo

Abbas Kiarostami, célèbre cinéaste iranien, est mort

Récompensé de la Palme d'Or en 1997 avec "Le Goût de la cerise", le célèbre réalisateur iranien est décédé en France.

>
L'une des scènes du film "Le goût de la cerise" Crédit Image : Zdenek Nemec/AP/SIPA | Date :
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

Le réalisateur iranien Abbas Kiarostami est décédé à l'âge de 76 ans, rapporte ce lundi 4 juillet l'agence de presse iranienne ISNA qui affirme que l'information a été confirmée par la Maison du Cinéma en Iran. Il est décédé en France, qu'il avait rejoint la semaine dernière pour soigner un cancer du système gastro-intestinal qui avait été diagnostiqué en mars dernier. Il avait subi plusieurs opérations ces derniers temps.

En 1997, le célèbre cinéaste avait reçu la Palme d'Or du 50e Festival de Cannes pour son film Le Goût de la cerise. Également connu pour Copie conforme (2010), Le vent nous emportera (1999) ou encore Close-up (1990), Abbas Kiarostami a collectionné les récompenses du monde du septième art, depuis qu'il s'est révélé dans les années 60. Son dernier film, le drame Like Someone in Love, avait été retenu dans la sélection officielle du Festival de Cannes de 2012.

>
Like Someone in Love - Bande Annonce VF (2012)

Une grande influence sur le cinéma iranien

Avec son talent et par ses prises de parole, cette véritable figure de proue du mouvement artistique de la Nouvelle Vague iranienne a eu une influence débordante sur le cinéma de son pays, où il est resté après la révolution islamique de 1979. "Il n'était pas seulement un réalisateur. Il était un homme mystique moderne, à la fois dans son cinéma et sa vie privée", confirme son ami Asghar Farhadi, réalisateur iranien oscarisé en 2012, dans les colonnes du Guardian. "Il a vraiment tracé le chemin des autres et influencé beaucoup de personnes. Ce n'est pas le monde du cinéma qui a perdu un grand homme. C'est le monde entier qui a perdu quelqu'un de vraiment génial", poursuit Asghar Farhadi.

Né le 22 juin 1940 dans une famille modeste de Téhéran, Abbas Kiarostami était un adepte des documentaires narratifs et de longs-métrages faisant écho à la société iranienne. Dans Le Goût de la cerise, il met en scène la vie d'un homme qui sillonne Téhéran pour trouver quelqu'un qui accepterait de l'enterrer après son suicide. Avec Close-up, il raconte l'histoire vraie d'un imposteur se faisant passer pour Mohsen Makhmalbaf, un autre réalisateur iranien notoire.

À lire aussi
musique
B.J. Thomas, l'interprète de "Raindrops Keep Fallin’ on My Head", est décédé à 78 ans

Divorcé et père de deux enfants, Abbas Kiarostami faisait partie de la liste des 683 cinéastes appelés fin juin à rejoindre l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences, qui remet les Oscars et souhaitait régler ses problèmes de manque de diversité.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vidéo Cinéma Décès
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants