2 min de lecture Augmenté

VIDÉO - Pour Amazon, le supermarché du futur se passera des humains

Le géant américain de la distribution en ligne a dévoilé un concept de supermarché où le client n'a plus besoin de passer à la caisse, grâce à des technologies d'intelligence artificielle.

>
Introducing Amazon Go and the world’s most advanced shopping technology
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

"Dans un futur proche, un tel magasin pourrait potentiellement fonctionner sans être humain". La projection émane du site d'information économique Quartz. Elle fait suite à la publication par Amazon d'une vidéo décrivant un concept futuriste de magasin d'alimentation entièrement automatisé dans lequel on fait ses emplettes comme sur un site de e-commerce et où l'on ne craint plus de patienter dans d'interminables files d'attente au moment de passer en caisse. 

Repris par la presse du monde entier, le film montre un client en train de faire ses courses dans un "Amazon Go" où l'on ne trouve ni caissiers, ni employés de rayonnage. Grâce à des capteurs combinés à de l'intelligence artificielle permettant aux ordinateurs de voir, les produits pris et remis dans les rayons sont automatiquement détectés et conservés dans un panier virtuel. Une fois que le client a terminé ses achats, il lui suffit de quitter le magasin pour que l'application se charge de l'addition et son compte Amazon soit débité.

2.000 "Amazon Go" en dix ans si le test est concluant

Sur son site internet, Amazon dit tester depuis lundi un magasin physique de ce genre d'environ 170 mètres carrés à Seattle, où sont proposés des produits alimentaires de base ainsi que des plats à emporter. Accessible seulement aux employés du groupe pour l'instant, il devrait ouvrir ses portes au public au début de l'année prochaine. Et si l'essai est concluant, le groupe pourrait construire près de 2.000 magasins de ce genre aux États-Unis dans les dix prochaines années, annonce Business Insider.

Ce n'est pas la première fois que le géant du commerce en ligne ouvre un magasin physique: il avait inauguré l'an dernier sa première librairie, également à Seattle où le groupe a son siège, et quelques ouvertures supplémentaires ont été annoncées depuis dans d'autres villes américaines. L'autonomisation est aussi au coeur des entrepôts du groupe, où des robots sont utilisés pour transporter des produits aux humains avant expédition.

Des emplois bientôt obsolètes ?

À lire aussi
A travers Neuralink, Elon Musk veut augmenter les capacités du cerveau grâce à des circuits intégrés Augmenté
VIDÉO - Elon Musk a testé l'interface cerveau-machine de sa société Neuralink sur des cochons

Néanmoins, si le test de Seattle s'avère concluant et qu'Amazon confirme également son positionnement sur les produits frais et d'épicerie, il est susceptible de mettre beaucoup plus la pression sur les commerçants traditionnels comme Wal-Mart, vers lesquels les consommateurs continuent encore à se tourner en grande majorité pour leurs courses alimentaires. 

"Amazon Go" agite aussi à nouveau le spectre du remplacement des emplois faiblement qualifiés par des robots. Selon, une étude de l'Université d'Oxford, près de la moitié des emplois aux États-Unis sont susceptibles d'être assurés par des robots dans les vingt prochaines années. Selon le département américain du Travail, 3,5 millions de personnes sont employées comme caissier aux États-Unis et 4,5 millions comme vendeurs au détail.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Augmenté Amazon Commerce
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants