5 min de lecture Santé connectée

Moto 360 : le test de la montre connectée Motorola

TEST - Avec son design minimaliste et ses finitions haut de gamme, la Moto 360 ressemble à une montre traditionnelle. Malgré des fonctions assez peu poussées, elle se place parmi les montres intelligentes les plus réussies du marché.

11 - La Moto 360 de Motorola, 249 euros
11 - La Moto 360 de Motorola, 249 euros Crédit : Fanny Bonjean / RTL.fr
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Depuis deux ans, LG, Sony, Motorola, Samsung et bien d'autres se livrent à une vive concurrence pour prendre le dessus dans un marché des montres connectées qui n'a jamais semblé aussi proche de la maturité. Les analystes sont unanimes : 2015 devrait être l'année des montres intelligentes. Une tendance qui doit autant au travail des différents fabricants qu'à l'arrivée imminente de l'Apple Watch, attendue comme un catalyseur.

Pour autant, tous sont confrontés à la même équation à résoudre. Comment impulser le décollage d'un marché à la faveur d'un produit qui n'a toujours pas trouvé l'usage propre qui en fera un objet de masse. Jusqu'à présent, aucun constructeur n'a pu élever la montre intelligente au delà de son rôle originel de complément du smartphone. Mais même dans ces frontières naturelles, toutes ne se valent pas. Et la Moto 360 de Motorola est assurément l'une des plus réussies en l'état.

Un design minimaliste et efficace

La montre de l'ancienne propriété de Google fait presque figure de pionnière. Elle a été parmi les premières à assumer un cadran circulaire la rapprochant des canons de l'horlogerie traditionnelle. Avec son bracelet de cuir noir ou gris (remplaçable), la Moto 360 affiche un look minimaliste, sobre et racé, qui en fait un objet discret au quotidien. Légère, elle se porte assez naturellement même si elle peut sembler un peu imposante pour un poignet féminin. 

Seule ombre au tableau, la présence d'une bande noire dans la partie inférieure du cadran qui contient les différents capteurs et casse la ligne circulaire de la montre. Il est difficile de s'y habituer visuellement à moins d'opter pour un fond d'écran noir. Son écran rond est simplement complété d'un bouton sur le côté droit, comme une couronne de montre classique, pour l'allumer, l'éteindre et la mettre en veille. 

Des fonctions pratiques mais pas encore assez poussées

À lire aussi
L'Asynchronous Coded Electronic Skin (ACE) est une peau électronique santé connectée
Des scientifiques inspirés par "Star Wars" créent une "peau électronique"

Les autres commandes se contrôlent via l'écran tactile LSD de 1,56 pouces. S'il est un peu difficile de s'y retrouver lors des premières utilisations, on se repère assez rapidement entre les différents menus proposés par la Moto 360. Celle-ci est pilotée par Android Wear, la solution logicielle développée par Google pour les objets connectés, qui nécessite une installation sur un smartphone Android pour activer la montre. L'opération prend quelques minutes à peine. Il faut alors définir les applications que l'on souhaite retrouver sur sa montre.

La moto 360 de Motorola
La moto 360 de Motorola Crédit : Fanny Bonjean / RTL.fr

D'une manière générale, l'environnement est fluide et ergonomique mais maîtriser Android Wear peut prendre un certain temps si l'on n'a pas l'habitude. La Moto 360 offre l'essentiel des fonctions clés de l'environnement Google. Il est ainsi possible d'être alerté des notifications reçues sur son smartphone, qu'il s'agisse de SMS, de mails ou de réseaux sociaux. La Moto 360 permet également de répondre ou rejeter directement un appel entrant. Articulées autour de l'assistant vocal Google Now, la plupart de ces commandes peuvent être pilotées par la voix, même s'il faut admettre que parler à sa montre n'est pas encore tout à fait naturel.

L'écran affiche aussi les rendez-vous calés dans son agenda Google et les "cartes" Google Now telles que la météo du jour et les itinéraires favoris. Si la plupart des fonctions sont encore peu poussées, parfois difficiles d'accès et ne justifient pas totalement de laisser son smartphone au fond de la poche, certaines, comme le contrôle de la musique et le guidage via Google Maps s'avèrent réellement pratiques à l'usage. En revanche, il est difficile d'être discret lorsque l'identité de la personne qui appelle (et sa photo si elle est liée à un compte Google Plus) s'affiche automatiquement sur l'écran.

Une application fitness classique, un système de recharge efficace

La Moto 360 embarque un cardiofréquencemètre et fait office de capteur d'activité comme de nombreuses montres et bracelets connectés. Il est ainsi possible de suivre le nombre de pas effectués pendant la journée et sa fréquence cardiaque. Les données sont ensuite compilées dans l'application Motorola ou dans Google Fit, l'appli santé du géant américain. En revanche, la montre ne propose pas de conseils et de mode "coaching" offrant la possibilité de se fixer des objectifs 

La Moto 360 de Motorola permet de mesurer l'activité physique
La Moto 360 de Motorola permet de mesurer l'activité physique Crédit : Fanny Bonjean / RTL.fr

La batterie de la Moto 360 est un peu plus faible que celle de ses concurrentes. Mais son autonomie s'est considérablement améliorée au fil des mises à jour. D'une douzaine d'heures à l'origine, elle est passée à près de 20 heures avec une utilisation intensive. Si l'écran reste éteint la plupart du temps, il est possible de tenir un peu plus d'une journée. Mais d'une manière générale, il est difficile de ne pas passer par la case recharge au moment de se coucher. Le système de recharge par induction, sans fil, simplement en posant la montre dans son boîtier, constitue en revanche une agréable surprise. La recharge est assez rapide et la montre bascule pendant ce temps en mode horloge analogique.

La Moto 360 se recharge sans fil via un système à induction
La Moto 360 se recharge sans fil via un système à induction Crédit : Motorola

Conclusion : la meilleure montre Android mais trop peu de fonctions

Disponible depuis la fin du mois d'octobre contre 249 euros, la Moto 360 a séduit les observateurs par son design, ses finitions et son confort. Mais son autonomie et ses fonctions encore assez peu évoluées pour un objet de ce prix - à l'instar de ses concurrentes - limitent son champ d'attraction aux férus de nouvelles technologies. On attend toujours la fonction clé qui fera de la montre connectée un objet indispensable, indépendamment de son rôle de relais du smartphone.

Les plus

L'un des objets connectés sous Android Wear les plus aboutis
Son design, ses finitions réussies
L'environnement Google (Google Maps et Gmail directement sur le poignet)
L'aspect santé et fitness via Google Fit
Le système de recharge par induction

Les moins

On se perd parfois dans les menus
Le capteur cardiaque n'est pas toujours très fiable
La recharge nocturne quasi systématique
Le système d'alarme : faute de hauts parleur, la montre ne fait que vibrer
L'esthétique cassée par la barre noire en bas de l'écran

Services
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé connectée Motorola Montres connectées
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants