1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Le mystère du triangle des Bermudes est-il en passe d'être résolu ?
1 min de lecture

Le mystère du triangle des Bermudes est-il en passe d'être résolu ?

C'est dans les fonds marins en Sibérie que les scientifiques pourraient trouver l'explication à cet étrange phénomène qui a alimenté la chronique pendant des années.

La zone du triangle des Bermudes a été localisée au large de la Floride, à proximité de l'archipel des Bermudes dans l'Atlantique.
La zone du triangle des Bermudes a été localisée au large de la Floride, à proximité de l'archipel des Bermudes dans l'Atlantique.
Crédit : Capture d'écran Google Map
Camille Kaelblen
Camille Kaelblen

Le triangle des Bermudes est l'un de ces phénomènes inexpliqués qui alimentent l'imagination des scénaristes et des romanciers. Dans cette zone maritime au large de la Floride, bateaux et avions ont successivement disparu, sans qu'aucune explication scientifique ne suffise à expliquer le mystère. Jusqu'à aujourd'hui en tout cas. La clé du mystère pourrait bien avoir été trouvée quelque part en Sibérie. 

C'est dans cette région que les scientifiques ont trouvé une nouvelle piste, selon le site de Sciences et Avenir. Celle des "dolines", de profondes crevasses qui s'ouvrent dans la croûte terrestre sous la surface des eaux et libèrent de grandes quantités de gaz méthane, créant d'immenses cratères. C'est un phénomène similaire qui aurait pu se produire dans la zone du triangle des Bermudes : le gaz naturel serait remonté à la surface, créant une couche de bulles et changeant subitement la densité de l'eau.

"Les bateaux sont normalement portés par l’eau, la masse liquide qu’ils déplacent étant supérieure à leur propre masse. Mais si l’eau est remplacée par des bulles de gaz, alors cet effet de portance est perdu", détaille le géologue marin Alan Judd. Voilà qui expliquerait pourquoi les bateaux passés là au mauvais moment se sont fait engloutir brutalement.

Des poches de méthane aux effets destructeurs

Et pour les avions alors ? Là aussi, le méthane entre en jeu : plus léger que l'air, ce gaz naturel s'élève très rapidement en haute altitude et est capable, s'il est présent en grande quantité, de dérégler les moteurs et sondes des avions jusqu'à provoquer des crash. 

À lire aussi

Ces explosions de méthane, imprévisibles, sont également le cauchemar des foreurs pétroliers en mer. L'un des bateaux de forage de Total, par exemple, a été perdu au large de l'Indonésie lorsque la foreuse a traversé une poche de méthane qui est remontée à la surface et a englouti le bateau. Un risque présent dans toues les zones de forage, puisque ces cratères contenant d'anciennes poches de gaz existent dans une grande partie des fonds océaniques du globe. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/