1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Espace : une planète naine découverte au-delà de Neptune
1 min de lecture

Espace : une planète naine découverte au-delà de Neptune

Un petit astre de 700 km de diamètre a été découvert par une équipe internationale d'astronomes.

Vision d'artiste de la planète Neptune
Vision d'artiste de la planète Neptune
Crédit : "AFP PHOTO / CALTECH/ROBERT HURT
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
Je m'abonne à la newsletter « Infos »

Le système solaire est encore loin d'avoir dévoilé tous ses secrets. Notre voisinage stellaire est d'ailleurs le terrain de jeun préféré des astronomes. Une planète naine d'environ 700 km de diamètre évoluant sur une orbite très lointaine au-delà de Neptune, a été découverte par une équipe d'astronomes, a annoncé mardi 12 juillet le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS). "Elle se trouve actuellement à 9,7 milliards de kilomètres du Soleil mais son orbite est très elliptique et elle peut s'éloigner jusqu'à 19 milliards de kilomètres" de notre étoile, indique à l'astronome Jean-Marc Petit, chercheur CNRS, qui fait partie de cette équipe internationale.

Le Minor Planet Center (MPC) de l'Union astronomique internationale vient de lui accorder le statut de planète naine. Ce service chargé de collecter les informations sur les objets mineurs du système solaire comme des comètes ou des astéroïdes lui a donné un nom provisoire : 2015 RR245. Des observations complémentaires devraient permettre d'affiner l'évaluation de la taille de l'objet et sa composition. L'objet céleste a été dépisté grâce à des observations réalisées en septembre avec le télescope Canada-France-Hawaii installé sur le Mauna Kea à Hawaii, dans le cadre du programme international "Origine du Système Solaire Externe" (OSSOS).

En février, l'astronome canadien John Kavelaars a détecté pour la première fois la petite RR245 dans les images de OSSOS. "Il était là sur l'écran, ce point de lumière se déplaçant si lentement qu'il devait être au moins deux fois plus loin du Soleil que de Neptune", explique Michele Bannister, de l'Université de Victoria en Colombie-Britannique, cité dans un communiqué du CFHT. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires