1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Environnement : avons-nous changé d'ère géologique ?
2 min de lecture

Environnement : avons-nous changé d'ère géologique ?

Après l'holocène, place à l'anthropocène, l'ère géologique où l'homme modifie son environnement.

Adeline François
Adeline François
Crédit : Romain Boé
REVUE DE PRESSE 19 12 2016
06:15
Adeline François & La rédaction numérique de RTL

D'abord une question vertigineuse. Savez vous dans quelle époque nous vivons ? La bonne réponse c'est l'holocène. C'est l'époque géologique que nous vivons depuis 10.000 ans et qui est caractérisée par une grande stabilité climatique. Seulement voilà, une partie de la communauté scientifique est formelle, nous sommes passés à une autre ère géologique, l'anthropocène. C'est le journal La Croix qui explique ce matin, dans une enquête passionnante, ce qu'est l'anthropocène. Une période géologique marquée par l'impact de l'homme partout, sur le climat, sur les océans et sur les sols. Cette empreinte se voit déjà dans les sédiments. Brique, verre, plastique, béton y ont fait une apparition massive. 

Partout dans le monde, le sous-sol garde aussi la trace des particules de pétrole et de charbon. Les niveaux marins, eux, n'ont jamais été aussi élevés depuis 115.000 ans. L'homme dépose, et recompose, ainsi la terre. L'union internationale des sciences géologiques se prononcera dans le courant de cette année pour dire si oui ou non, nous sommes entrés dans l'anthropocène, hissant ainsi l'espèce humaine au rang de forces géologiques au même titre que les éruptions volcaniques ou les courants océanographiques. 

La Méditerranée elle a besoin de changer d'air

Elle est au bord du burn-out, révèle ce matin le WWF, dans une étude reprise notamment ce matin par Lemonde.fr et par Libération. L'ONG a cartographié pendant un an les scénarios les plus probables de croissance économique marine dans les 15 ans qui viennent dans et autour de la Méditerranée. Et ça fait peur ! Démographie, tourisme, aquaculture et pollution : tout progresse à grande vitesse. Mais ce que dit le WWF pour la première fois, c'est que la Méditerranée et son écosystème déjà fragile sont surtout menacés par les exploitations pétrolières et gazières. 

Pour le moment la production d'hydrocarbure y est très modeste mais les réserves méditerranéennes de pétroles sont aujourd’hui estimées à 9 milliards et demi de tonnes, soit près de 5% des réserves de toute la planète. De quoi attiser les convoitises car avec un prix situé entre 50 et 60 dollars, forer en méditerranée redevient rentable. Quitte à faire ces forages dans des zones sismiques qui font craindre le pire... une marée noire. C'est la ruée vers l'or noir, façon far west, sans réel cadre sans guère de contraintes, sans vision ni coordination écrit Libé qui titre "La Méditerranée, mer noire en devenir". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/