1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. VIDÉO - "Moi, députée noire de la République" : le discours d'Ericka Bareigts contre Nadine Morano
2 min de lecture

VIDÉO - "Moi, députée noire de la République" : le discours d'Ericka Bareigts contre Nadine Morano

Erick Bareigts, députée socialiste, s'est insurgée contre les propos sur la "race blanche" de Nadine Morano. Son discours lui a valu l'ovation d'une partie de l'hémicycle.

Clémence Bauduin
Clémence Bauduin

Mercredi 30 septembre, lors de la séance de questions au gouvernement, Ericka Bareigts, députée du groupe socialiste, républicain et citoyen (SRC) de la Réunion, a pris la parole à l'Assemblée nationale pour exprimer son indignation face à la dernière polémique générée par Nadine Morano. Samedi, dans l'émission On n'est pas couché sur France 2, l'eurodéputée Les Républicains a une nouvelle fois fait parler d'elle en définissant la France comme "un pays de race blanche".

"Pour moi, députée noire de la République, a embrayé Ericka Bareigts, la France décrite par Mme Morano n'est pas la mienne". L'élue a reçu à plusieurs reprises une salve d'applaudissements et une standing-ovation de la part d'une partie de l'hémicycle, notamment à gauche. La droite de l'Assemblée, que la députée a accusé de "faire sauter toutes les digues au mépris de son histoire et de son héritage", s'est montrée davantage dans la retenue

"Oui Madame, Marianne n'a pas de race, pas de couleur et aujourd'hui, Marianne, vous l'avez incarnée."

Manuel Valls

Réagissant au discours de l'élue de la Réunion, le premier ministre, Manuel Valls, a condamné les "dérapages que nous connaissons dans les débats publics", ajoutant qu'ils "nous tirent vers le bas et fracturent la société". "Marianne n'a pas de race, pas de couleur", a rappelé Manuel Valls en saluant le discours d'Ericka Bareigts. "Aujourd'hui, Marianne, vous l'avez incarnée", l'a-t-il félicitée en conclusion de son discours.

"Il faut des positions plus claires"

À la sortie de l'hémicycle, Ericka Bareigts s'est confiée à Libération, s'avouant "blessée" par les propos de Nadine Morano. "La République n'est pas hexagonale mais va jusqu'au Pacifique, à l'Atlantique, l'océan Indien", a-t-elle affirmé. Mercredi, le président des Républicains, Nicolas Sarkozy, l'a annoncé : après son dérapage, Nadine Morano se verra évincée de sa liste d'investiture en Meurthe-et-Moselle pour les élections régionales. Pour Ericka Bareigts, la sanction ne suffit pas. "Il faut des positions plus claires, dire que plus jamais de tels propos qui enlèvent de sa grandeur à la France ne seront acceptés", a revendiqué la députée.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/