2 min de lecture Primaire Les Républicains

VIDÉO - Primaire de la droite : le sarkozyste Roger Karoutchi rallie François Fillon par dépit

Le sénateur républicain des Hauts-de-Seine a finalement choisi le camp de François Fillon, alors que l'idée ne lui semblait pas naturelle avant les résultats du premier tour.

>
François Fillon en tête du premier tour de la primaire ? Roger Karoutchi n'y croyait pas quelques jours avant Crédit Image : LIONEL BONAVENTURE / AFP |
109996784729281669890
Clarisse Martin
Journaliste

La plaisanterie aura été de courte durée. Le sarkozyste Roger Karoutchi n'aura pas perdu de temps pour annoncer son soutien à François Fillon. Il a emboîté le pas de son candidat initial, Nicolas Sarkozy, défait à l'issue du premier tour de la primaire de la droite et du centre, dimanche 20 octobre. Une ralliement qui ne coulait pas de source pour le sénateur des Hauts-de-Seine, qui avait été filmé avant les résultats, en train de deviser avec Thierry Solère de la percée du député de Paris dans les sondages. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'une perspective de ralliement ne l'enchantait guère.

Sur les images, captées par C Politique, sur France 5, Roger Karoutchi est attablé avec le député Thierry Solère, président de la commission d'organisation de la primaire de la droite et du centre et soutien de Bruno Le Maire. Ils commentent le sondage du mardi 15 novembre, qui donne François Fillon gagnant de la primaire, pour la première fois. Une issue improbable pour le parlementaire. "Je ne comprends pas. [...] Je n'arrive pas à le croire... Passer le premier tour", énonce-t-il, ébahi. Enchaînant après, la mine contrite. "Aïe aïe aïe aïe aïe... Bon ben, s'il faut rallier Fillon", dit-il, avant de donner une accolade en riant à Thierry Solère. 

Une rapprochement qui ne semblait pas naturel

À première vue, un rapprochement entre les deux hommes semble difficile à croire. Ou du moins peu naturel. Outre le fait que Roger Karoutchi est un fervent soutien de Nicolas Sarkozy, impliqué dans sa campagne, l'homme a un passif avec François Fillon. En 2012, il était directeur de la campagne de Jean-François Copé pour la présidence de l'ex-UMP. Un scrutin où le maire de Meaux était en lice avec François Fillon et qui a abouti à une guerre fratricide. Ce qui n'a pas empêché Roger Karoutchi de faire volte-face et de rallier les rangs de l'ancien sénateur de la Sarthe en quelques heures, comme il l'a écrit sur son compte Twitter. Contacté par RTL.fr, Roger Karoutchi n'a pas encore répondu à nos sollicitations.

À lire aussi
Frédéric Lefebvre, en septembre 2016 Les Républicains
"Un soupçon de tricherie" plane sur la primaire LR, pour Frédéric Lefebvre