1 min de lecture Présidence UMP

UMP : Sarkozy est "un Zorro cabossé sur un cheval boiteux", selon Mandon

Thierry Mandon , membre du gouvernement, a évoqué une "victoire poussive" pour Nicolas Sarkozy, élu à la tête de l'UMP avec 64,5% des voix.

Thierry Mandon, secrétaire d'État à la Réforme de l'État, s'exprime à l'Assemblée nationale le 29 octobre 2014 (archives)
Thierry Mandon, secrétaire d'État à la Réforme de l'État, s'exprime à l'Assemblée nationale le 29 octobre 2014 (archives) Crédit : AFP / LIONEL BONAVENTURE
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

"Élu par un peu plus de la moitié des militants" de l'UMP, Nicolas Sarkozy, nouveau président de l'UMP, est un "Zorro cabossé sur un cheval boiteux", selon le secrétaire d'État Thierry Mandon, qui s'exprimait ce dimanche 30 novembre sur Radio J. 

Pour Thierry Mandon, ce n'est donc pas "le sauveur suprême que Nicolas Sarkozy prétendait être", l'ancien chef de l'État ayant remporté l'élection pour la présidence de l'UMP avec seulement 64,5%

"Les militants UMP ont hésité, et on les comprend, à choisir quelqu'un qui les a menés à la défaite, les a ruinés et devra passer plus de temps avec ses juges qu'avec eux", a insisté le secrétaire d'État à la Réforme de l'État.

Les militants UMP ont hésité et on les comprend.

Thierry Mandon
Partager la citation

"C'est d'ailleurs inquiétant pour l'opposition républicaine : elle n'est pas organisée, elle a un chef à demi choisi et dans cette primaire, il y a une réorientation idéologique de droitisation très dure."

À lire aussi
Jean-François Copé Primaire Les Républicains
Primaire de la droite : Copé s'explique sur sa lutte fratricide avec Fillon pour la présidence de l'UMP

Concernant le nouveau chef de l'UMP, "le recul ne l'a pas calmé, il est toujours très agressif", selon Thierry Mandon, qui en veut pour preuve "l'épisode totalement discourtois de Bordeaux" et les sifflets contre le maire de cette ville Alain Juppé.

Un chef à demi choisi.

Thierry Mandon
Partager la citation

"Tout ça nous montre que ce n'est pas une belle façon de faire de la politique au moment où le pays est troublé", a-t-il ajouté.

Le responsable socialiste a "le sentiment que la droite va prendre un nouveau visage qui va le rapprocher de l'extrême droite". Il a pointé le fait qu'elle n'a notamment pas "de complexe à revendiquer désormais une sorte de culture libérale hors du temps".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidence UMP Nicolas Sarkozy Thierry Mandon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants