2 min de lecture Confidentiels politique

Thierry Solère s'accroche à la questure de l'Assemblée et crée un pataquès

CONFIDENTIELS RTL - La pression s'accroît sur le député (ex-Les Républicains rallié à La République En Marche) pour qu'il quitte son poste de questeur de l'Assemblée afin de respecter "les droits de l'opposition".

Pauline de Saint-Remy Les Confidentiels RTL Pauline De Saint-Rémy
>
Thierry Solère s'accroche à la questure de l'Assemblée et crée un pataquès Crédit Image : AFP / Martin Bureau | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Pauline de Saint-Remy
Pauline De Saint-Rémy
et Loïc Farge

C'est le feuilleton politique de ce début de semaine. Et l'affaire va animer à coup sûr la séance de questions d'actualité à l'Assemblée nationale ce mardi 28 novembre. Le député des Hauts-de-Seine Thierry Solère s'accroche à son très lucratif poste de questeur de l'Assemblée, envers et contre tous. Retour sur le premier épisode, pour ceux qui ne l'ont plus en mémoire.

Élu député en juin sous l'étiquette des Républicains, le co-fondateur du groupe des Constructifs avait déjà défrayé la chronique au début de l'été en s'emparant d'un des trois postes de questeur du Palais-Bourbon, alors que la tradition veut que celui-ci soit réservé au principal parti d'opposition. L'affaire avait fait grand bruit. Jusqu'à provoquer une mise à jour du règlement de la Chambre haute, puisque à partir de la rentrée prochaine il ne s'agira plus simplement d'une tradition mais d'une règle écrite.

Ferrand "embêté" par la polémique

Sauf que ce week-end, Thierry Solère a annoncé qu'il adhérait à La République En Marche, devenant donc officiellement un membre de la majorité. Résultat : l'opposition, à commencer bien sûr par le groupe LR, est vent debout et bien décidée à récupérer le poste en question avant le mois d'octobre prochainFrançois de Rugy, le président de l'Assemblée, a consulté lundi 27 novembre les présidents de groupe, durcissant sa position au fur et à mesure de la journée, jusqu'à demander explicitement, le soir sur BFM TV, la démission de Thierry Solère de son poste.

À lire aussi
Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer, le 24 novembre 2017 dans une école de Toulouse confidentiels politique
Éducation nationale : Jean-Michel Blanquer veut-il en finir avec les heures de colle ?

Quant à Richard Ferrand, le patron du groupe REM, qui ambitionne de succéder à François de Rugy à la tête de l'Assemblée, il est, dit-on, d'autant plus "embêté" que la polémique succède à celle sur la double casquette de Christophe Castaner, à la fois patron du parti majoritaire et en charge des relations avec le Parlement au gouvernement.

Une élection anticipée ?

Thierry Solère a rendez-vous ce mardi avec les Constructifs pour s'expliquer devant eux, alors qu'à 10 heures (comme chaque mardi) aura lieu la conférence des présidents où sont représentés tous les groupes parlementaires. Christian Jacob, le chef de file des Républicains, a bien l'intention de monter au créneau. À noter que François de Rugy a aussi  annoncé la convocation  d'une réunion extraordinaire du bureau de l'Assemblée.
 
Alors que peut-il se passer ? Du côté des Républicains, si l'on s'inquiète du manque de "courage et de poids politique" de François de Rugy, on continue à caresser la possibilité que, sous la pression, le président de l'Assemblée décide, avec le reste du bureau, d'une élection anticipée. Il ne l'a d'ailleurs pas exclu lui-même lundi soir.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Confidentiels politique Thierry Solère Les Républicains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791170754
Thierry Solère s'accroche à la questure de l'Assemblée et crée un pataquès
Thierry Solère s'accroche à la questure de l'Assemblée et crée un pataquès
CONFIDENTIELS RTL - La pression s'accroît sur le député (ex-Les Républicains rallié à La République En Marche) pour qu'il quitte son poste de questeur de l'Assemblée afin de respecter "les droits de l'opposition".
https://www.rtl.fr/actu/politique/thierry-solere-s-accroche-a-la-questure-de-l-assemblee-et-cree-un-pataques-7791170754
2017-11-28 07:38:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/1SI0WIP4wSSK-4ASvNgnEA/330v220-2/online/image/2017/1128/7791170780_thierry-solere-depute-des-hauts-de-seine.jpg