1 min de lecture Thierry Lepaon

Thierry Lepaon : la CGT réfléchirait à son avenir

REPLAY - Le patron de l'organisation syndicale est sur la sellette depuis les révélations concernant les travaux dans ses bureaux et appartement. Les difficultés de la CGT ne jouent pas non plus en sa faveur.

Le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon, à Paris le 7 avril 2014 (Archives).
Le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon, à Paris le 7 avril 2014 (Archives). Crédit : AFP / PATRICK KOVARIK
Marie-Bénédicte Allaire
Marie-Bénédicte Allaire et Romain Renner

Thierry Lepaon a-t-il encore un avenir à la tête de la CGT ? Le patron de l'organisation syndicale est en danger depuis les révélations concernant le coût des travaux effectués dans son logement de fonction et son bureau ainsi que sur ses indemnités de départ du comité de Normandie.

Selon Les Échos, une commission exécutive confédérale doit d'ailleurs se réunir le 9 décembre prochain pour prendre "toutes les dispositions nécessaires" concernant l'avenir de l'organisation syndicale et donc de son leader. Mais les affaires évoquées dans la presse semblent avoir scellé son sort dans l'esprit de plusieurs dirigeants. "Ce sont des fautes politiques dont il est le responsable", assure l'un d'entre eux dans les colonnes de Ouest France.

La perte de vitesse de la CGT ne plaide pas non plus en la faveur de celui qui en a pris les rênes en mars 2013. En recul chez Orange, la SNCF, EDF et GDF, la CGT est en difficulté. Une défaite lors des élections professionnelles de la fonction publique, jeudi 4 décembre, constituerait un élément supplémentaire dans l'argumentaire de ceux qui réclament le départ de Thierry Lepaon.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Thierry Lepaon Cgt Syndicats
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants