1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Terrorisme : Éric Ciotti veut imposer la carte d'identité pour s'inscrire sur les réseaux sociaux
1 min de lecture

Terrorisme : Éric Ciotti veut imposer la carte d'identité pour s'inscrire sur les réseaux sociaux

Le député des Alpes-Maritimes souhaite obliger les internautes à transmettre leur carte d'identité pour pouvoir s'inscrire sur les réseaux sociaux. Son but est d'en finir avec l'anonymat sur le net.

Éric Ciotti, député de la 1re circonscription des Alpes-Maritimes
Éric Ciotti, député de la 1re circonscription des Alpes-Maritimes
Crédit : MIGUEL MEDINA / AFP
Paul Véronique

Éric Ciotti ne goûte pas vraiment l'anonymat sur internet. Encore moins sur les réseaux sociaux. Jeudi 4 août, il a donc fait une proposition surprenante dans les colonnes de Nice Matin. "Pour mettre fin à cette impunité qui règne sur internet, je propose de rendre obligatoire pour les réseaux sociaux la vérification de l’identité de leurs membres. Ainsi si quelqu’un veut ouvrir un compte Twitter, Facebook ou encore Snapchat, il devra au préalable fournir une pièce d’identité au site", détaille-t-il. En cause, l'utilisation des réseaux sociaux et de quelques applications par les jihadistes. Éric Ciotti estime que sa proposition permettrait aux forces de l'ordre de remonter plus facilement la piste des terroristes.

Revenir sur l'anonymat spécifique au web n'est pas une idée neuve dans la tête de certains hommes politiques. Christophe Léonard, un député socialiste avait fait une proposition allant dans ce sens dans un courrier qu'il avait transmis à l'Éducation nationale en août 2015. Un an auparavant, c'était Olivier Falorni, le député divers gauche de Charente-Maritime qui lançait avec fracas : "C'est l'anonymat sur Twitter qui est insupportable, c'est du fascisme moderne, c'est honteux. On laisse n'importe qui s'exprimer et tenir des propos scandaleux." Une position qu'il a réitérée à France Info vendredi 29 juillet en déclarant que les géants du Net étaient "des collaborateurs passifs de Daech". Pourtant pour connaître l'identité d'un internaute les forces de l'ordre disposent d'autres moyens  d'information, comme la géolocalisation ou l'adresse IP. Si le député des Alpes-Maritimes veut aller jusqu'au bout de sa logique, il sera nécessaire de faire plier des géants du net généralement peu enclins à négocier sur ce type de sujet. Au-delà de l'effet d'annonce, peu de chances donc d'engager de réels changements.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.