1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Tanguy Pastureau : Cambadélis est resté bloqué à l'époque du Minitel
1 min de lecture

Tanguy Pastureau : Cambadélis est resté bloqué à l'époque du Minitel

REPLAY - Tout ce week-end se tient le référendum du PS sur le rapprochement ou non des socialistes et des écologistes. Seulement, souci de taille, des gens n'ayant pas participé reçoivent des mails de confirmation de leur vote, tandis que d'autres votent 30 fois, et font même voter leur chien.

Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau
Crédit : RTL
Tanguy Pastureau : Cambadélis est resté bloqué à l'époque du Minitel
03:25
Tanguy Pastureau : Cambadélis est resté bloqué à l'époque du Minitel
03:27
Tanguy Pastureau
03:05

Tout le week-end, les sympathisants de gauche votent, car depuis vendredi, le PS, ces gens qui à chaque élection prennent une tôle, c’est plus un parti c’est un gang de voleurs de métaux, organise un référendum.

C’est Jean-Christophe Cambadélis, JCC, c’est comme Jésus Christ mais pour les bègues, qui a lancé l’usine à gaz. Une réussite, puisqu’avant-hier 70% des français disaient ne pas être au courant de l’organisation du référendum, 80% ne sachant même pas que Cambadélis existe, pour eux c’est une marque de feta. Le pauvre végète dans l’anonymat, son nom est moins célèbre que celui du soldat inconnu, il va finir par zigouiller des mémés juste pour passer dans "Faites entrer l’accusé". Il n’a vendu que 326 exemplaires de son livre sorti récemment, c’est dire la frénésie qui entoure le gonze, il déchaîne aussi peu les passions que Kendji Girac s’il perdait ses 2 bras et se retrouvait à devoir jouer de la gratte avec le menton.
 
Bref, Cambadélis pose une question au peuple de gauche, ces gens qui disent qu’il faut accueillir des réfugiés mais chez leur voisin parce qu’il a plus grand. La question est "face à la droite et à l’extrême-droite, souhaitez-vous l’unité de la gauche et des écologistes (ce sont des gusses qui se font pipi dessus sous la douche), aux élections régionales ? Il y a 2 possibilités de réponse, "oui" ou "non", pas de "je m’en fous", ni de "rien à carrer", donc on ne peut pas dire la vérité.

Cambadélis espère que s’il y a plein de "oui", Cécile Duflot va débouler à Vélib et lui dire "Jean-Cri, mon cake bio, ma loutre équitable, je reviens".
 
Le souci de ce référendum, c’est qu’il y a des fraudes et des usurpations...

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/