2 min de lecture Syrie

Syrie : pour Macron, le maintien de Bachar al-Assad serait une "erreur funeste"

Le président français Emmanuel Macron a par ailleurs jugé lundi 27 août que la situation était "aujourd'hui alarmante" en Syrie "car le régime menace de créer une nouvelle crise humanitaire dans la région d'Idleb".

Emmanuel Macron à l'Élysée le 27 août 2018 lors de la conférence devant les parlementaires
Emmanuel Macron à l'Élysée le 27 août 2018 lors de la conférence devant les parlementaires Crédit : PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP
Ceciledeseze75
Cécile De Sèze
et AFP

Quel avenir pour la Syrie ? Alors que le 6 septembre prochain aura lieu le sommet entre la Turquie, l'Iran et la Russie à ce propos, Emmanuel Macron a abordé la question lundi 27 août, lors de son discours devant les parlementaires à l’Élysée.

Il a été plus ferme qu'en décembre dernier à propos du dirigeant syrien. Selon le président français, le maintien de Bachar al-Assad à la tête du pays serait une "erreur funeste". "Si je considère depuis le premier jour que notre premier ennemi est Daesh et que je n'ai jamais fait de la destitution de Bachar al-Assad une condition préalable à notre action diplomatique ou humanitaire en Syrie, je pense qu'un tel scénario serait néanmoins une erreur funeste", a-t-il déclaré.

Il ajoute : "Nous voyons bien ceux qui voudraient, une fois la guerre contre Daesh achevée, faciliter un retour à la normale : Bachar al-Assad resterait au pouvoir, les réfugiés (...) retourneraient et l'Europe et quelques autres reconstruiraient".

À lire aussi
Omar Omsen dans un extrait de "Complément d'enquête" sur France 2. jihad
Syrie : Yasmine, 4 ans, est toujours retenue en otage par le groupe d'Omar Omsen

Mais pour Emmanuel Macron, ce serait contre-productif : "Qui a provoqué ces milliers de réfugiés ? Qui a massacré son propre peuple ? Il n'appartient pas à la France de désigner les futurs dirigeants de la Syrie pas plus qu'à un autre pays mais c'est notre devoir et notre intérêt de nous assurer que le peuple syrien sera bien en situation de le faire". 

Des "initiatives concrètes" dans les "prochaines semaines"

Le président a par ailleurs jugé que la situation était "aujourd'hui alarmante" en Syrie "car le régime menace de créer une nouvelle crise humanitaire dans la région d'Idleb et ne montre jusqu'à présent aucune volonté pour négocier la moindre transition politique".

Le régime de Bachar al-Assad se dit déterminé à reprendre aux rebelles la province d'Idleb, dans le nord-ouest du pays, à la frontière avec la Turquie. Cette région constitue le dernier refuge des groupes insurgés, chassés de leurs principaux bastions en Syrie.

Emmanuel Macron a indiqué qu'il annoncerait, dans "les prochaines semaines", des "initiatives concrètes" pour favoriser "la stabilité" du Moyen-Orient, "qui ne peut se construire que dans le pluralisme".

Le conflit syrien s'éternise depuis le printemps 2011 et le début de la guerre civile. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, plus de 350.000 personnes sont décédées en sept ans de guerre. Plus de 5 millions de personnes ont fui. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Syrie Emmanuel Macron Bachar al-Assad
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794554290
Syrie : pour Macron, le maintien de Bachar al-Assad serait une "erreur funeste"
Syrie : pour Macron, le maintien de Bachar al-Assad serait une "erreur funeste"
Le président français Emmanuel Macron a par ailleurs jugé lundi 27 août que la situation était "aujourd'hui alarmante" en Syrie "car le régime menace de créer une nouvelle crise humanitaire dans la région d'Idleb".
https://www.rtl.fr/actu/politique/syrie-pour-macron-le-maintien-de-bachar-al-assad-serait-une-erreur-funeste-7794554290
2018-08-27 17:42:53
https://cdn-media.rtl.fr/cache/9USs7Vrh6nAgm24TkUNcYg/330v220-2/online/image/2018/0827/7794554345_emmanuel-macron-a-l-elysee-le-27-aout-2018-lors-de-la-conference-devant-les-parlementaires.jpg