2 min de lecture UDI

Rama Yade et Laurent Hénart se disputent la succession de Jean-Louis Borloo au Parti radical

Candidate à la succession de Jean-Louis Borloo à la tête du Parti radical, Rama Yade accuse l'autre candidat et président par intérim du parti, Laurent Hénart, de fausser l'élection. Ce dernier dément et se défend.

Rama Yade, le 14 septembre 2013, à Chasseneuil-du-Poitou.
Rama Yade, le 14 septembre 2013, à Chasseneuil-du-Poitou. Crédit : AFP
Etienne Baldit
Etienne Baldit
Journaliste RTL

La succession de Jean-Louis Borloo ne se fera pas dans la douceur. La guerre semble même déclarée entre Rama Yade et Laurent Hénart, tous deux candidats à la présidence du Parti radical. 

Comme le rapporte Le Figaro vendredi 2 mai, l'ex-secrétaire d'État aux Sports accuse son opposant, actuel président par intérim du parti, de fausser l'élection du fait de son statut, obtenu après le retrait de Jean-Louis Borloo de la vie publique. 

"Je n'ai pas accès au fichier des militants, pas de droit de regard sur le choix du prestataire pour le vote électronique, cinq des sept membres de la commission permanente de contrôle sont des soutiens de Laurent Hénart et il dirige le parti, dénonce Rama Yade. D'ailleurs, quand je lui ai écrit pour m'en étonner, j'ai commencé ma lettre par 'Monsieur le président intérimaire, Monsieur le secrétaire général, Monsieur le candidat, Cher Laurent' ! C'est un peu beaucoup, non?"

À lire aussi
Jean-Christophe Lagarde était l'invité de RTL mercredi 8 mai 2019 élections européennes
Union européenne : "Macron s'est retrouvé complètement isolé", fustige Lagarde sur RTL

Une bagarre "Copé-Fillon bis" au Parti radical ?

Elle demande donc qu'il quitte la présidence du parti et "que la composition des instances chargées de veiller au bon déroulement du scrutin soit revue afin d'en assurer la neutralité", écrit le quotidien. Et si sa demande n'a pour l'instant pas abouti, Rama Yade n'entend pas pour autant en rester là. "Moi, je ne vais pas la jouer Fillon-Copé. Je ne vais pas laisser faire et me réveiller après la bataille !", lance-t-elle. 

Laurent Hénart, nouveau maire de Nancy, se défend face à ces accusations. Il assure n'avoir "pas accès" au fichier des militants "en vertu de la loi informatique et libertés". "Tout passe par la commission permanente de contrôle et, depuis que je suis candidat, je ne participe plus à ses débats, bien que j'en sois membre de droit, justement pour éviter les confusions, indique-t-il. Je remplis le minimum de mes attributions, c'est-à-dire essentiellement la convocation des instances et quelques déclarations politiques au nom du parti. Alors oui, je fais campagne en étant président par intérim, mais Rama Yade, elle, fait bien campagne en étant vice-présidente !".

Le vote, qui se déroulera du 16 au 22 juin prochains, promet d'être animé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
UDI Politique Rama Yade
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7771674397
Rama Yade et Laurent Hénart se disputent la succession de Jean-Louis Borloo au Parti radical
Rama Yade et Laurent Hénart se disputent la succession de Jean-Louis Borloo au Parti radical
Candidate à la succession de Jean-Louis Borloo à la tête du Parti radical, Rama Yade accuse l'autre candidat et président par intérim du parti, Laurent Hénart, de fausser l'élection. Ce dernier dément et se défend.
https://www.rtl.fr/actu/politique/succession-de-borloo-entre-rama-yade-et-laurent-henart-la-bataille-fait-rage-7771674397
2014-05-03 12:57:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/OZ24epJfe7XVt399KX4GZw/330v220-2/online/image/2014/0503/7771674741_rama-yade-le-14-septembre-2013-a-chasseneuil-du-poitou.jpg