1 min de lecture Agriculture

Stéphane Travert sur RTL : "Je ne doute pas du problème d'agenda" de Nicolas Hulot

INVITÉ RTL - Le ministre de l'Agriculture a réagi à l'absence remarquée de Nicolas Hulot aux États généraux de l'alimentation, qui se sont finis jeudi 21 décembre.

RTL Petit Matin - Julien Sellier L'invité de RTL Petit Matin Julien Sellier
>
Stéphane Travert sur RTL : "Je ne doute pas du problème d'agenda" de Nicolas Hulot Crédit Image : AFP / Patrick Kovarik | Crédit Média : Jérôme Florin | Durée : | Date : La page de l'émission
Martin Planques
Martin Planques

Les États généraux de l'alimentation se sont terminés jeudi 21 décembre. Et Nicolas Hulot a créé la polémique. Alors qu'il devait faire un discours, le ministre de la Transition énergétique a annulé sa participation aux États généraux de l'alimentation pour des raisons d'agenda.

Invité de RTL ce vendredi 22 décembre, le ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert, a réagi à cette absence remarquée. "Je ne commente pas, parce que je n'ai pas raison de le faire", confie-t-il. Et de poursuivre : "Comme je n'ai pas de raison de douter du problème d'agenda qu'il s'est posé". Pour le ministre de l'Agriculture, "ce qui compte ce sont les discussions, l'action et les dossiers que nous avons mis en place".

"Je témoigne de la solidarité totale du gouvernement pour la mise en oeuvre de ce que nous avons décider après les concertations" a confirmé Stéphane Travert. "Tout ce qui a été décidé s'est fait de manière collégiale". De nombreux commentateurs affirment que Nicolas Hulot aurait séché les États généraux de l'alimentation parce qu'il n'aurait pas obtenu ce qu'il voulait.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Agriculture Alimentation Stéphane Travert
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants