1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Stéphane Le Foll : "Je suis d'accord avec Emmanuel Macron, la gauche ne me satisfait pas non plus"
1 min de lecture

Stéphane Le Foll : "Je suis d'accord avec Emmanuel Macron, la gauche ne me satisfait pas non plus"

LE GRAND JURY - Le ministre de l'Agriculture a analysé le raisonnement du ministre de l'Économie ayant déclaré dans une interview : "La gauche, aujourd'hui, ne me satisfait pas".

Stéphane Le Foll, invité du "Grand Jury" le 24 avril 2016
Stéphane Le Foll, invité du "Grand Jury" le 24 avril 2016
Crédit : RTL / Lewis Joly / SIPA PRESS
Stéphane Le Foll était l'invité du "Grand Jury", le 24 avril 2016
53:09
Le Grand Jury du dimanche 24 avril 2016 avec Stéphane Le Foll (1ère partie)
28:56
Le Grand Jury du dimanche 24 avril 2016 avec Stéphane Le Foll (2e partie)
23:54
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier

Emmanuel Macron a une nouvelle fois créé la polémique. Dans une interview diffusée dimanche 24 avril par la chaîne franco-allemande Arte, le ministre de l'Économie a lancé : "La gauche aujourd'hui ne me satisfait pas". Stéphane Le Foll a analysé le raisonnement d'Emmanuel Macron. "Première étape : ni droite, ni gauche. Je pense que ce n'est pas une bonne manière d'aborder les choses. Il a dit 'ni droite, ni gauche mais les hommes et les femmes de bonne volonté'. La bonne volonté n'est pas une valeur, pas un principe politique. Gauche et droite, ce sont des valeurs".

Au sujet de cette phrase polémique prononcée le 11 avril au lendemain du lancement du mouvement "En marche", Stéphane Le Foll a abondé dans le sens de son homologue tout en prenant soin de développer sa pensée : "La gauche ne me satisfait pas non plus (...) Je suis d'accord avec Emmanuel Macron. Quand je vois que les écologistes n'appellent pas à voter PS au second tour d'une législative partielle. Je rajouterai un point : la droite ne me satisfait pas non plus, (Pierre) Gattaz et le patronat non plus." Emmanuel Macron préfère opposer les progressistes et les conservateurs. "Il faudra qu'il définisse où sont les progressistes à droite ? Ce qui est en train d'être remis en cause (dans la primaire Les Républicains), c'est le modèle social", s'est-il indigné.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/