2 min de lecture Nicolas Sarkozy

Silvio Berlusconi raconte ses relations tendues avec Nicolas Sarkozy

Dans un livre d'entretiens avec un journaliste, le Cavaliere révèle que son entente avec l'ex-président était loin d'être cordiale.

Nicolas Sarkozy et Silvio Berlusconi
Nicolas Sarkozy et Silvio Berlusconi Crédit : AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et Agata Madenska

Entre Nicolas Sarkozy et Sivlio Berlusconi, ce n'est pas la franche amitié. C'est ce que révèle l'ancien président du Conseil italien dans un livre d'entretiens avec le journaliste britannique Alan Friedman intitulé My way. Silvio Berlusconi donne des détails sur ses relations avec les dirigeants internationaux quand il était à la tête du pays. Dans cet ouvrage, il donne aussi sa version des faits au sujet des affaires judiciaires auxquelles il a été mêlé. Silvio Berlusconi assure qu'il ne s'entendait pas avec Nicolas Sarkozy : "Il était d'une hostilité incroyable à mon égard".

À travers plusieurs anecdotes révélées entre autres par l'Huffington Post, Silvio Berlusconi explique que Nicolas Sarkozy aurait été carrément impoli et irrespectueux. Lors d'un sommet européen en 2011, le Cavaliere aurait été repoussé par le chef d'État français. Cette rencontre a eu lieu alors que la France avait décidé d'intervenir en Libye. La situation avait franchement refroidi les relations entre Rome et Paris.

Je me suis dit : 'Quel crétin !'

Silvio Berlusconi
Partager la citation

Berlusconi raconte donc qu'il s'est dirigé vers Nicolas Sarkozy "qui sortait d'une antichambre." "Bien que nous ayons des désaccords, je m'approche de lui pour le saluer et je dis 'Ciao Nicola !' de façon très amicale, comme je le suis toujours. Je lui tends la main. Il me fixe et refuse de me serrer la main. Mais ce n'est pas tout ! Il repousse brutalement mon bras", confie Silvio Berlusconi. "Je me suis dit : 'Quel crétin ! Quelle arrogance'", continue le Cavaliere. 

Quelques mois avant cette rencontre désagréable, Nicolas Sarkozy et Silvio Berlusconi se trouvaient tous deux au sommet du G8 à Deauville. Le dirigeant italien affirme que cette fois, c'est l'épouse du président français, Carla Bruni-Sarkozy, qui aurait été très froide. Elle aurait embrassé tous les chefs d'État et de gouvernement présents sauf le président du Conseil italien. Ce dernier estime que le mariage du président français avec la chanteuse franco-italienne n'a pas arrangé les relations entre les deux hommes.

À lire aussi
politique
Les infos de 18h - Pourquoi la visite de Jean Castex en Algérie est-elle reportée ?

C'est d'ailleurs ce mariage qui se trouverait au cœur d'une autre anecdote rapportée dans My way. Silvio Berlusconi raconte : "Sarkozy était d'une hostilité incroyable envers moi et pour plusieurs raisons. L'une d'elles était qu'il était obsédé par l'argent, il enviait ceux qui étaient fortunés. Il était jaloux, parce que j'étais riche et lui non", livre-t-il. Le Cavaliere relate que quelques temps après son mariage avec Carla Bruni, Nicolas Sarkozy serait venu se vanter et lui dire : "Tu vois Silvio ! Maintenant, je suis riche. Comme toi !" Cette inimitié a en tout cas suffisamment marqué Silvio Berlusconi pour que le livre commence par ces passages consacrés à Nicolas Sarkozy. La relation entre les deux hommes semble donc très éloignée du manga dans lequel l'héroïne les imagine comme un couple idéal.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nicolas Sarkozy Silvio Berlusconi Diplomatie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants