1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Remaniement : choisir entre une "majorité plurielle" et un "gouvernement commando"
1 min de lecture

Remaniement : choisir entre une "majorité plurielle" et un "gouvernement commando"

REPLAY / INVITÉ RTL - Le politologue Gaël Sliman livre son analyse avant le remaniement ministériel. Est-ce la ligne de Valls ou celle de Hollande qui sera privilégiée ?

65% des Français jugent que l'action de François Hollande et Manuel Valls n'est pas à gauche
65% des Français jugent que l'action de François Hollande et Manuel Valls n'est pas à gauche
Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
invité de RTL Midi du 09/02/2016
05:35
Vincent Parizot & Christelle Rebière & La rédaction numérique de RTL

François Hollande devrait officiellement annoncer la désignation de Laurent Fabius à la présidence du Conseil constitutionnel, la première étape d'un remaniement qui devrait survenir d'ici la fin de la semaine ou en début de semaine prochaine. Pour en parler, le politologue Gaël Sliman, président de l'institut de sondage Odoxa, est l'invité de RTL Midi mardi 9 février. 

Pourquoi François Hollande doit-il remanier le gouvernement alors qu'il pourrait tout simplement le remplacer au ministère des Affaires étrangères. Parce que "l'exécutif a besoin d'oxygène", répond le politologue. En terme d'impopularité, ce gouvernement atteint "des niveaux inégalés". Mais si les Français veulent du changement, ils sont pourtant "pessimistes" quant au réel impact d'un remaniement sur la vie politique. Parmi les ministres connus, seuls trois d'entre eux ont la faveur des Français : Le Drian à la Défense, Cazeneuve à l'Intérieur et Macron à l'Économie. Les autres sont tous dans le rouge. 

Reste à savoir quel remaniement sera choisi. Est-ce la ligne de Valls ou celle de Hollande qui sera privilégiée ? Le président aimerait "rasseoir une majorité plurielle", avec notamment le retour de personnalité de gauche comme les écologistes. Valls aimerait lui "un gouvernement commando resserré avec une ligne politique claire, à la droite du parti socialiste". Objectif du Premier ministre ? Préparer 2017 et la candidature de François Hollande. Le départ, les unes après les autres des personnalités de gauche du gouvernement, dont le dernier en date est celui de Christiane Taubira, a au moins le mérite d'imprimer une ligne politique, "clairement sociale libérale", analyse Gaël Sliman. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/